www.autopress.be
Nederlands Nederlands 

Essai Motos AutoPress




Abonnement Gratuit
Colophon
AutoPress en Favoris
Contactez AutoPress
Assurances auto
 
                            

 

 

Shopping Scooters
Texte : Alain HOEBEKE


C’EST LA SAISON DES BOUCHONS
ON DEVRAIT TOUS AVOIR UN DEUX ROUES


C’est la rentrée. Pour tous les navetteurs qui rejoignent les grandes villes en général et Bruxelles en particulier, on retrouve donc les files qu’on avait pris plaisir à oublier tout l’été. Et en voyant les motards passer sans encombre les « bouchons » les plus hermétiques, on se dit que : on devrait tous avoir un deux roues au garage.

Finalement, il y a des tonnes de bonnes raisons pour cela.  Diluer les bouchons en est une mais c’est loin d’être la seule.
Les autres ? Economiques (consommation moyenne et déductibilité fiscale 100%). Ecologiques tout d'abord, surtout si vous êtes du genre à prendre la voiture pour aller faire une course ou dans l'obligation de faire seul un petit déplacement rapide. Dans ces cas-là, pourquoi prendre votre rutilant carrosse ?

Raisons pratiques ? Même cas de figure qu'ici dessus mais avec le sourire en plus au moment de choisir une place de parking. No comment ! Dans certaines villes, l’accès aux parkings souterrains est même gratuit pour les deux roues.
Autre argument tout à fait pertinent : si vous n'êtes pas un utilisateur habituel d'un deux roues, cela vous permettra peut-être aussi de mieux prendre conscience du fait que les motards méritent un respect tout particulier sur la route. Même s’il chevauche un gros cube, un motard est toujours un usager « fragile » qui doit non seulement veiller à sa conduite mais aussi éviter les pièges de notre splendide réseau routier et anticiper les « distractions » des automobilistes qui l’entourent.

Franchement, on ne peut pas dire que les Belges soient si mauvais élèves que cela. En deux roues, vous n’éviterez jamais les quelques abrutis qui vous mettent en danger avec préméditation mais pour un conducteur qui vous tasse sur la bande d’arrêt d’urgence en vous doublant sur l’autoroute sans daigner faire le moindre écart vers une bande du milieu pourtant totalement vide (c’est du vécu !), il y en a 10 qui s’écartent pour vous faciliter le passage lorsqu’ils vous voient arriver dans le rétro.

Ce ne sont pas ces dix conducteurs responsables et sympa qui font les statistiques d’accidents de la route où on constate encore malheureusement que la moitié des accidents impliquant un motard sont dus à une erreur d'interprétation avec un automobiliste. Donc, ne l’oubliez jamais, nous plaidons pour le deux roues, mais ici plus qu’ailleurs, il faut d’abord penser sécurité.

On pourrait encore continuer cette liste de « bonnes raisons » d’avoir un deux roues avec pas mal d'autres exemples…
Mais il y a surtout la raison suprême: la moto, c'est vraiment fun!

UN VASTE PETIT MARCHE

A vous de choisir votre vision des choses. Le marché du deux roues est peut-être petit, il offre malgré tout une diversité incroyable. Du scooter 50 cc à la Harley chromée, votre deux roues donnera une idée de votre personnalité et illustrera à merveille la dernière raison « suprème » pour laquelle vous avez décidé de l'acheter.

Nous, on a décidé de faire le test.
Premier choix: le scooter. Pour son côté convivial, pratique et son rapport prix/performances.
Est-il possible d'aller travailler en 125 cc à plus de 50 km de son domicile, de prendre plus que son laptop, d'emmener sa fille à son cours d'équitation et son fils au tennis? Bref, quel type de services cet engin peut rendre...ou pas.
Pour se faire une idée, nous avons pu essayer plusieurs machines car ici comme ailleurs, vous avez le choix. Impossible de les passer tous en revue ici mais quelques exemples suffisent pour montrer que chaque engin a « sa » personnalité.

YAMAHA XMAX 125
A tout seigneur, tout honneur, d'abord le Yamaha Xmax dont les ventes cartonnent depuis ses premiers tours de roues. Cossu et bien caréné, le Xmax 125 offre un look de « routier » et même si son moulin est plutôt modeste il reste vivace. Avec une roue de 15 pouce devant et 14 derrière, des freins à disques, il montre une belle sérénité dès l'attaque des premières courbes et vous met en confiance tout de suite.

Sous la large selle, deux casques prennent place sans problème et sur la selle deux adultes peuvent voyager confortablement. Tableau de bord complet, petit pare-brise et boucliers permettent déjà d'être pas mal à l'abri du vent.

Le Yamaha se contente de 3 l/100 km si vous êtes plutôt sage. C'est pas le meilleur score mais globalement c'est très honnête. Confortable, maniable, le Xmax mérite plus que jamais la place de choix qu'il a su se tailler sur le marché.

Incontestablement. Une place qui n'est pas gratuite : son prix : 4590 €. Quand on sait que la version 250 est à 4990 €, cela donne à réfléchir

HONDA PCX 125
Autre machine très intéressante : le PCX de Honda a choisi une autre piste pour vous faire découvrir le deux roues. Le carénage est ici plus affiné même si le bouclier avant donne à l’engin un look plutôt costaud. Si les jambes sont relativement bien protégées, par contre, les mains restent à l'air libre sur un guidon plus classique fixé sur un pivot chromé un peu « vintage ».

D’un design attrayant, ce Honda est technologiquement irréprochable. Il dispose du « Stop and go », un système qui arrête le moteur dès que vous êtes immobilisé à un feu rouge. Il suffit de tourner la poignée de gaz pour qu'il reparte sans délai. Avec l'injection PGM-FI, le PCX est d’une sobriété étonnantes. Les chiffres de conso annoncés sur la fiche technique (2,2 l/100 km) sont donc tout à fait réalistes. Autre caractéristique surprenante : le silence de fonctionnement, tout à fait remarquable pour un scooter.

Enfin, vous le comprendrez aisément si vous êtes amenés à prendre la route sous la pluie, le système de freinage combiné qui actionne automatiquement le frein avant et arrière est un sérieux atout de stabilité dans des conditions d’adhérence précaires.

Performant et maniable, le PCX (125 kilos) est à l'aise en ville mais aussi dans les régions suburbaines où ses roues de 14 pouces lui assurent une belle stabilité. Il faut encore y ajouter un joli petit dynamisme qui vous permettra de vous fondre dans le trafic sur les nationales. Un seul casque sous la selle et en compensation un petit rangement (non sécurisé) complémentaire dans le tableau de bord assument le côté pratique tandis qu' un tableau de bord digital bien clair mérite une mention pour le côté fonctionnel. Son prix : 2590 €

PEUGEOT SATELIS RS 125
Peugeot offre aussi une gamme attrayante et variée où le Satelis RS 125 occupe une place de choix. Nous aurions voulu essayer la version dotée d’un « compresseur » qui doit surement afficher de belles performances mais nous nous sommes contentés du modèle classique.

Livrée blanche, étrier de frein rouge, le Peugeot a le look…et la pêche ! Des quelques machines que nous avons prises en main, c’est le 125 cc le plus dynamique…mais le plus gourmand aussi : 3.5 l/100.

Espaces de rangement multiples, deux casques sous la selle, le Satelis est très pratique et grâce au petit plus qu’il offre en termes de vivacité, il vous donnera plus d’aplomb sur l’autoroute. Budget : 3999 €




VOUS EN VOULEZ PLUS ? HONDA SW-T 400
Après avoir essayé un petit échantillon de 125 cc, on avait envie de s'attaquer à une machine un peu plus « velue ». Honda nous a confié un SW T 400 histoire de voir quels étaient les atouts d'un engin plus puissant.

Il suffit de monter sur l'autoroute pour comprendre. Là où un 125 vous permet de circuler, sans plus, un 400 vous offre l'opportunité de glisser dans le trafic. Vous avez toujours une petite réserve de puissance bien utile pour gérer les dépassements impossibles avec un les scooters plus modestes.

Le SW T 400 est également plus stable, plus confortable. Son empattement plus grand y est pour beaucoup car au niveau des roues, il s'appuie sur des 14 pouce devant et 13 derrière. L'agencement du châssis est organisé de telle façon que le conducteur bénéficie d'une selle positionnée assez bas. Non seulement, cela permet d'améliorer le centre de gravité qui vous donne une meilleure sensation de la tenue de route et le petit dossier de la selle offre un confort non négligeable pour vos lombaires. Enfin, le carénage complet vous place à l’abri des turbulences même si en deux roues, il est impossible d’oublier le vent.

Au niveau équipement, on monte également d’un cran. ABS, instrumentation complète, rangements multiples, le grand frère sait afficher son standing et sa différence, tout en restant finalement d’une belle sobriété (4l/100 km).

ET LE RESTE…
Voilà un petit tour d’horizon qui est loin d’être exhaustif. Il y manque notamment la « Reine » Vespa, celle par qui le scooter a forgé ses premières lettres de noblesse et qui est plus que jamais un label séduisant. Et le Piaggio MP3 avec ses deux roues à l’avant. Et Malaguti dont le design et la finition fleure bon les parfums d’Italie. Et Sym qui affiche des rapports qualité/prix attrayants. Et, et, et…

Le but de cet article était de vous mettre l’eau à la bouche. Un apéritif en quelque sorte car le marché est tellement varié qu’il est impossible de le cerner en quelques lignes. Nous y reviendrons pour vous tenter avec d’autres nouveautés.
En attendant, amusez-vous et n’oubliez pas : votre sécurité avant tout

 


 

 

 


 

 



Copyright 2002-2014 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun Home || Conditions Générales || Contact || Partenaires || Colophon  
Website templatesBusiness directory UKYellow pages USWebsite design companyWeb design directoryWeb design directory AustraliaWeb design directory CanadaFree cars / automotive web templates
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite