www.autopress.be
Nederlands Nederlands 

Essai Motos AutoPress


Abonnement Gratuit
Colophon
AutoPress en Favoris
Contactez AutoPress
Assurances auto
 
                            

Rejoignez notre page Facebook

 

 

Derbi GPR 125 : résolument sportif
Texte : Alain HOEBEKE


Quand on vous parle de 125 cc, la première image qui vous apparaît est sans doute celle d’un scooter : fonctionnel, pratique, souple. Mais un petit monocylindre peut revêtir plusieurs robes et adopter plusieurs personnalités. A l’image de la Derbi GPR qui donne au 125 un look délibérément sportif.

Il suffit d’un coup d’œil pour se rendre compte qu’ici, on n’a pas voulu construire une moto pour le confort et la fonctionnalité de vos déplacements en ville. Derbi est présent en Grand Prix et cela se voit.

La selle plutôt spartiate est calée derrière le réservoir et vous propulse vers le guidon dans une position de conduite offensive. Vous serez intuitivement placé dans les starting blocks et invité à faire corps avec la machine en laissant vos genoux envelopper le réservoir.

Ici, tout respire l’ambiance course : la face avant dont le museau abrite deux optiques et un saute vent ; le carénage qui file vers la partie inférieure en passant par le petit garde-boue avant de couleur rouge. Mieux encore, c’est la partie arrière de cette moto qui achève sa signature. Derrière le pilote, un passager peut prendre place sur une selle haut perchée qui surplombe le bras oscillant de la suspension et tend à donner la ligne générale un profil très plongeant, dynamique.

Enfin, cerise sur le gâteau, les jantes dotées de disques ventilés (très généreux à l’avant) achèvent de planter le décor autant que le combiné d’information LCD qui contient un mini ordinateur de bord avec 2 totalisateurs journaliers, un indicateur de vitesse de pointe, et même des calculs de temps partiels.

Le fait de tourner la clef de contact va confirmer la première impression. Le bruit du monocylindre au ralenti n’est peut-être pas sexy mais dès que vous verrez les diodes du compte-tours LCD monter vers les sommets, cela va rapidement s’arranger. Il est alors nécessaire de « tricoter » la boîte 6 pour rester là où la mécanique se sent le mieux : en haut de sa plage d’utilisation.

En dessous de 6.000 t/m, c’est plutôt creux mais au-dessus, la Derbi chante comme une diva. C’en est même frustrant de voir une diode rouge vous indiquer qu’il est temps de passer au rapport supérieur alors que le moteur continue de vous inviter à ouvrir.

Cela dit, nous inquiétez pas trop pour votre permis, on parle ici d’une zone où vous êtes autour de 100 km/h. La vitesse maxi n’est pas révélatrice du plaisir que peut procurer le châssis de cette moto. Rigide et équilibré, il permet de placer la Derbi au doigt et à l’œil. On la sent franche sur ses appuis.

Si vous êtes amateur de « supersports », la Derbi vaut le détour, pour son look et le comportement routier, pour la sonorité à haut régime de son monocylindre aussi. Des bonnes surprises qui permettent de pas soupirer trop bruyamment au moment de parler de l’addition : 3.800 euros


 


 

Copyright 2002-2014 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun Home || Conditions Générales || Contact || Partenaires || Colophon  
Website templatesBusiness directory UKYellow pages USWebsite design companyWeb design directoryWeb design directory AustraliaWeb design directory CanadaFree cars / automotive web templates
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite