www.autopress.be
Nederlands Nederlands 

Roue Libre
Jean-Marc Nollet (Ecolo)




Abonnement Gratuit
Colophon
AutoPress en Favoris
Contactez AutoPress
Assurances auto
 
                            
 

 

Roue Libre à Jean-Marc Nollet

« Le véhicule de demain sera forcément plus vert ! »

 


« Roue libre » permet à des personnalités belges et étrangères de s’exprimer très largement - et à la première personne - sur le thème de la mobilité, et ce, tous azimuts. Une carte blanche au travers de laquelle ils et elles nous confient ce qui les irritent, les fâchent, les énervent, ou ce qui les perturbent, qu'il s'agisse de l'incivisme des autres usagers, des transports en commun, des contrôles, des amendes, des non sens ou aberrations, de la vitesse ou des limitations ou encore de certaines hypocrisies. Un gentil coup de gueule...

 

Texte : Jean-Marc NOLLET

Jean-Marc NolletMes nouvelles attributions m’ont obligé à abandonner temporairement le train pour la voiture. Je pars souvent très tôt de la maison et je rentre tard. Cela me permet d’éviter les embouteillages et le stress qui en découle. Mais, lorsque j’entends les flashes d’info-guidage à la radio, j’ai une pensée solidaire pour tous les automobilistes qui perdent du temps sur la route. Et je sais que, pour la plupart des Wallons et des Bruxellois, se rendre au boulot peut être un enfer quotidien.

 

Files interminables ou manquements réguliers de la SNCB… C’est souvent choisir entre la peste et le choléra. Et ça, c’est mon principal coup de gueule. Les failles en matière de performance et de fiabilité du rail poussent de nombreuses personnes à emprunter leur véhicule pour aller travailler. Je suis convaincu que la plupart des navetteurs laisseraient volontiers leur voiture au garage s’il était plus simple de se déplacer via les chemins de fer. Le groupe SNCB a besoin d’une sérieuse réforme, et sur ce point, je peux vous dire qu’Ecolo ne lâchera pas l’affaire.


Dans mon cabinet namurois, j’essaie d’encourager mes collaborateurs à effectuer du télétravail quand ils le souhaitent. C’est tout bénéfice pour tout le monde. Quand on est moins stressé, c’est plus simple de se concentrer et d’être productif. Le co-voiturage est également devenu une habitude. Cela permet notamment à mes collaborateurs de faire ensemble la navette entre mon bureau namurois et mon bureau bruxellois. On économise de l’énergie et on voyage en bonne compagnie ! A Namur et à Bruxelles, des vélos pliables sont aussi à leur disposition, histoire de ne pas prendre la voiture pour faire 2 kilomètres. Et, finalement, c’est souvent beaucoup plus rapide, très efficace et bien plus agréable. A Bruxelles, les vélos sont un peu moins utilisés qu’à Namur, pour la simple et bonne raison que tous les cabinets ministériels de la Fédération Wallonie-Bruxelles se trouvent dans le même bâtiment. Il suffit donc de monter quelques escaliers pour assister aux réunions.


Un autre problème qui me hérisse, c’est le prix des combustibles. Je ne vous apprends rien, en quelques années, la part de budget consacrée à l’essence ou au diesel a fortement augmenté, et ça ne risque pas de s’arranger ! Il faut se faire une raison : le pétrole bon marché, c’est bel et bien fini ! Il faut qu’on puisse, rapidement, multiplier l’utilisation de voitures hybrides. Au cabinet, une partie de notre parc automobile est composé de ce type de véhicules. Vous ne le savez peut-être pas, mais, au début de la législature, nous aJean-Marc Nolletvons modifié la circulaire de fonctionnement des cabinets. Au gouvernement wallon, nous sommes invités à limiter à 130 grammes, en moyenne, notre consommation de CO2 par parc automobile. Au cabinet, notre moyenne est de  115 grammes !


Ce qui me met également en colère, c’est le discours de certains constructeurs automobiles. Pour eux, produire des voitures écologiques est hors de prix. C’est faux ! Selon un rapport publié par Transport&Environnement, la voiture moyenne vendue en Europe l’année dernière consommait 4% de carburant en moins, émettait 4% de CO2 de moins et était 2,5% moins chère que l’année précédente. Les arguments selon lesquels les objectifs fixés par l’Europe sont inatteignables ne tiennent plus la route.
LA question de la voiture de demain est celle d’oser de vraies différences. Les véhicules de l’avenir seront forcément plus «  verts », plus légers, mieux partagés et plus efficaces. Et ils seront tout aussi gais à conduire.


Je le sais, les coups de gueule peuvent être nombreux en matière de mobilité. Notre marge de progrès est immense. Et les propositions faites en la matière doivent correspondre à nos réalités et prendre en compte nos contraintes. Des solutions existent, d’autres sont en voie d’élaboration. On y travaille !

 

 

 

Retour à l'index Roue Libre

 

Roue Libre à Jacques Mercier

Roue Libre à Thomas Gunzig

Roue Libre à Michel Fugain

Roue Libre à Benjamin Maréchal

Roue Libre à Patrick Perret

 

 

       
  Interviews Rubriques Pratique
       
  AutomoBelles Essais autos Petites annonces autos & motos
  Roue Libre Essais motos Panneaux de signalisation
    Assurances auto Contrôle technique
    Concept Cars Trucs & Astuces
Sur les bancs de l'Eco Voitures de l'année
      Importateurs autos et motos
       
Abonnement Gratuit à la newsletter AutoPress

 
 
       

 

 


Copyright 2002-2014 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun Home || Conditions Générales || Contact || Partenaires || Colophon  
Website templatesBusiness directory UKYellow pages USWebsite design companyWeb design directoryWeb design directory AustraliaWeb design directory CanadaFree cars / automotive web templates
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite