Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                            Nederlands  English  Deutsch

Le webzine automobile belge

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google  
 

 

 Essai


 

Subaru Impreza : une gamme six étoiles

Mis en ligne le 10/03/2009 - Par Benoît PIETTE
 

S'il y a bien un modèle phare dans la gamme Subaru, c'est l'Impreza : malgré sa modeste diffusion, on ne compte plus les forums et blogs discourant sur cette voiture atypique et si peu conventionnelle. Présentée officiellement au salon de Francfort fin 2007, sa nouvelle livrée a fait couler beaucoup d'encre et de … salive chez les inconditionnels de la marque. D'aucuns ont regretté que la ligne suive la tendance générale, d'autres, au contraire, ont estimé qu'elle est plus actuelle.

 

Une nouvelle robe et un nouvel intérieur

La version actuelle ne se présente plus que sous une carrosserie "deux volumes" d'un peu plus de 4,40 m. Exit donc le coffre - du moins pour le Benelux - car une version Sedan quatre portes est toujours proposée pour les pays méridionaux[1]. Par cette face-lift, Subaru cherche à élargir sa clientèle en flattant les jeunes cadres dynamiques, habituels clients d'Audi A3 ou de Golf. L'avant plongeant lui donne une allure très sportive voire agressive, surtout en version diesel avec son écope pour le turbo. L'arrière est plus banal, mais le large hayon donne accès à un petit coffre de moins de 300 dm³ qui peut être modulable en rabattant les sièges arrières qui sont fractionnables 60/40. Rabattus, ils permettent de bénéficier d'un plancher plat grâce à une suspension à double triangulation, beaucoup moins invasive que les suspensions classiques. Sous ce plancher, il y a des petits rangements qui permettent d’offrir un volume de chargement supplémentaire.

 

Certains puristes regretteront l'ancienne, mais ils se consoleront en constatant que l'intérieur est bien proportionné, construit avec soin et offre de la place pour quatre à cinq adultes. La position de conduite est parfaite même en l'absence de réglage lombaire. Peut-être que pour les gabarits hors-norme, les amplitudes de réglages des sièges avant pourraient être plus importantes.

 

Sur la version "Sport", l'équipement se veut complet : on retrouve d'origine des jupes latérales et de pare-chocs avant et arrière, des phares au xénon, des laves phares, des antibrouillards, des jantes en alliage de 17", deux sièges avant sport et un système audio avec chargeur six CD avec pas moins de dix haut-parleurs.

 

L'habitacle est très lumineux et la lucarne arrière est très vaste. Une troisième vitre latérale sur la custode augmente encore cette l'impression de clarté. De ce fait, la visibilité périphérique est parfaite. Les rétroviseurs extérieurs peuvent être rabattus électriquement ce qui s'avère nécessaire vu leur grandeur. Cependant, ceux-ci n'ont pas de miroir asphérique qui aurait permis de diminuer l'angle mort lorsqu'une voiture sort du champ de vision du rétroviseur. Le rétroviseur intérieur n'est pas électrochromatique. Sous les essuie-glace avant, il y a deux résistances électriques de désembuage qui permettent en hiver de libérer les balais sans les abîmer : bien vu !

 

Même s'il n'est pas bizone, le chauffage intérieur est efficace et a pu être souvent testé… A noter qu'à l'arrière, il n'y a pas d'aérateurs réglables.

 

Le tableau de bord est sobre, lisible et très fonctionnel. Les commandes tombent bien en main et possèdent une bonne ergonomie. Sur les modèles haut de gamme, la console centrale possède un combiné GPS/audio avec un écran tactile très intuitif. Celle-ci est combinée à un volant multifonction avec régulateur de vitesse. On trouve encore deux prises 12 V pour brancher des appareils électroniques ainsi qu'une prise d'entrée auxiliaire pour un lecteur MP3. Contrairement à ses concurrentes directes, la planche de bord de l'Impreza est réalisée en plastique dur, peut-être moins valorisant que le plastique moussé, mais il est très bien assemblé et on devine que tout est fait pour durer : il suffit de claquer une portière pour s'en rendre compte.

 

En termes de sécurité, l'Impreza fait mieux que se défendre : les quatre étoiles décernées par le Euro-NCAP sont là pour le démontrer, avec une mention toute spéciale pour la protection des piétons. Et sur le plan dynamique, n'oublions pas la supériorité des véhicules à quatre roues motrices…

 

Discrétion mais tempérament

Ces deux qualificatifs sont peut-être antinomiques mais ils reflètent entièrement la pensée de la firme aux six étoiles. Avec sa ligne banale, elle ne fera pas tourner les têtes ! Mais c'est à l'intérieur que cela se passe : le conducteur constatera vite qu'il est à bord d'un véhicule étudié pour le plaisir de conduire, et cela se sent tout de suite : Contact ! Le moteur, qu'il soit essence ou diesel, affirme sa différence d'architecture par un son bien caractéristique. Tant qu'il n'a pas atteint sa température, un indicateur bleu reste allumé sur le tableau de bord, c'est sympa. Une fois à température, c'est le silence : mais ici encore, les données habituelles sont changées : c'est à bord de la 2,0 diesel que le moteur est le moins audible… et à bord de la 1,5 "Front Wheel Drive" qu'il est le plus sonore.

 

Une fois en mouvement, on se rend vite compte du potentiel que l'on a entre les mains. Qu'elle soit avec le petit 1,5 l de 107 ch. ou le 2,0 l diesel de 150 ch., l'Impreza vire sur des rails et garde un comportement souverain, et ce, quoiqu'il arrive. L'amortissement est exemplaire : il lie l'efficacité à un confort remarquable. On est d'ailleurs surpris de l'allure à laquelle on se déplace et pour les versions 2 l, un limiteur de vitesse ne serait pas du luxe… surtout pour le portefeuille !

 

Ses freins sont puissants et très faciles à doser. Sa boîte de vitesses accroche légèrement mais elle est plus maniable que celle des versions précédentes. La version Diesel est la seule à disposer de six vitesses, les versions essence se contentant de cinq avec un mode "Dual Range" multipliant ainsi les rapports par deux. Cependant, l'Impreza 1,5 Traction Avant n'a pas droit à cette petite coquetterie qui, pour cette dernière n'est pas vraiment indispensable.

 

La poussée continue du moteur boxer diesel impressionne et efface les perceptions ressenties à bord des versions essence qui pourtant ne déméritent pas pour autant… pour peu que l'on reste dans les tours ! A partir d'environ 1700 rpm, le 2 l diesel répond franchement et permet à l'Impreza D de s'extirper de toutes les situations délicates. A condition de bien rester dans les bons régimes, la 2 l essence permet de tenir des moyennes plus qu'honorables. Evidemment, ses reprises sont moins spectaculaires, mais tout se fait efficacement, dans une linéarité qui gomme beaucoup les sensations.

 

En revanche, avec un poids minimum de 1240 kg, il ne faut pas attendre des miracles du petit 1498 cm³, même si celui-ci bourdonne plus que son grand frère. Les accélérations sont bien sentie, du moins sur le plan auditif… Néanmoins son châssis surdimensionné lui permet une tenue de route sereine même avec ses deux roues avant motrices et sans le système de contrôle de sa dynamique (VDC).

 

Quant à la consommation, il n'y a pas photo : la diesel s'avère la plus sobre des versions. Il faut compter entre 5 et 6 litres de mazout alors que les versions essence exigent de 7 à 8 litres pour la 1,5 l et 8 à 9 litres pour la 2 l de 150 ch. Pour peu que l'on veuille exploiter tout le potentiel de l'Impreza, ses consommations peuvent vite s'envoler : on s'en rendra rapidement compte sans pour cela avoir choisi un style de conduite s'apparentant à celui de Colin Mc Rae ou de Richard Burns.

 

Se différencier

Depuis 1972, la philosophie originale des ingénieur de Subaru repose sur deux choix tout à fait inédits dans le monde automobile, à savoir, quatre roues motrices permanentes et un moteur à plat. Ces options ont été dictées par le soucis de trouver le meilleur rapport équilibre / stabilité. Ils ont permis à Subaru d'obtenir en dix-neuf saisons six titres mondiaux dans le championnat du monde des rallyes.

 

En revanche, l'esthétique n'a jamais été leur souci majeur et cela se voit au design décalé et quelquefois maladroit des véhicules proposés. On peut parler de "voitures d'ingénieurs" mais celles-ci signifiaient jadis des voitures à la fiabilité douteuse… À présent, Subaru peut donc se targuer d'avoir inventer des "voitures d'ingénieurs mais fiables"

 

A regard de ses concurrentes, l'Impreza ne fait pas le poids : elle n'est pas donnée, sa ligne est peu séduisante, ses concessionnaires ne courent pas les rues, la consommation des modèles essence n'est plus actuelle… Pourtant, il y a au travers de ses géniteurs un souci d'efficacité qui ne trompe pas le conducteur averti, qu'il soit jeune cadre dynamique ou père de famille voulant rouler différemment.

 

Si Subaru voulait faire à tout prix "du chiffre" en diesel comme en essence, on pourrait rêver d'une version médiane, développant une puissance d'environ 120 ch. qui se placerait idéalement entre la fluette 1,5 l et les 2 l essence et diesel, une sorte de juste milieu en somme… Mais dans ces conditions, où se retrouverait leur légendaire exclusivité ?

 


[1] Compte tenu de la longueur de cette dernière (4,58 m) elle aurait pu faire de l'ombre à la Legacy, plus longue de seulement 9 cm.

 

             
       
             
       
             

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

Haut de page

 

 

 Autopress Directory

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

> Fonds d'écran gratuits
Autos et Motos

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 
> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite