Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                            Nederlands  English  Deutsch

Le webzine automobile belge

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google   Web     autopress        Programmes TV consacrés à l'actualité automobile
              Livre d'Or

 
 Essai Net



 

La Passat CC : le sex-appeal à la sauce VW

Mis en ligne le 17/09/2008 - Texte et photos : Benoît PIETTE

 

Depuis bientôt 25 ans, VW nous avait habitués à constater que ses modèles "forcissaient" au fil des restylages : en somme, tout le contraire des aspirations secrètes de nos charmantes compagnes. Certes, il existe bien quelques exceptions notoires, mais d'une manière générale, la tendance "grassouillette" se vérifiait. L'utilisation de l'imparfait s'impose car après avoir lancé une attirante Scirocco, voici que le département design de VW s'est attaqué à la Passat en créant, à l'instar de Mercedes avec ses séries CLS, une séduisante Passat CC à la ligne on ne peut plus sexy. Quelle mouche donc a piqué la firme de Wolfsburg ?

 

Sa robe…

Présentée au salon de Genève 2008, la Passat CC pour "Coupé Confort" inaugure pour VW ce concept inauguré par Mercedes avec ses sublimes CLS. La voiture se présente comme un coupé mais à quatre portes avec une habitabilité très correcte pour quatre adultes. La banquette arrière se présente sous la forme de deux sièges individuels séparés un accoudoir muni d'un compartiment de rangement. Il n'y a donc pas de place pour un troisième passager. Par rapport à la Mercedes CLS, la hauteur au toit des places à l'arrière est plus élevée mais elles resteront justes pour les personnes de plus de 1,85 m. Avec l'emplacement dédié à la roue de réserve (absente sur notre modèle) le coffre offre un volume de 535 dm³, ce qui est intéressant. Cependant, il n'est pas haut et mais profond, ce qui rend son fond difficile d'accès.

 

Sa longueur et sa largeur sont environ 3 cm supérieures à la Passat Classique tandis que le toit a été rabaissé de 5 cm. Comme sur tout coupé qui se respecte, les vitres latérales n'ont aucun encadrement. Notre CC était équipée d'un large toit panoramique en verre qui peut s'entrebâiller électriquement sur 3 cm. Celui-ci est pourvu d'un déflecteur anti-courant d’air dont la position varie en fonction de la vitesse. Par rapport au modèle classique, l'habitacle a été redessiné entièrement. La plage arrière bénéficie (ô raffinement !) d'un store pare-soleil arrière électrique qui se déploie d'une manière moins spectaculaire que celui proposé par Mercedes dans les CLS. Comme dans la majorité des coupés, la visibilité par la lunette arrière n'est pas fameuse et l'on se réjouit de la présence d'une aide par radar lors des manœuvres de stationnement.

 

Ses dessous…

Pour la belle, Volkswagen ne propose que des moteurs à injection directe[1], que ce soit en diesel ou en essence. Notre essai s'est déroulé avec la version 2 l TDI à rampe commune de 103 kW/140 ch. avec boîte de vitesses manuelle à 6 vitesses. Pour cette version diesel, une boîte automatisée DSG à 6 vitesses est prévue dans la liste des options. Comme d'habitude chez VW Belgique, une version fiscalement plus intéressante de 100 kW/136 ch. de ce même moteur sera également proposée.

 

Depuis son passage à la rampe commune, le 2 l TDI a bien changé en terme de bruits et c'est heureux : imaginez un peu ce splendide coupé rouler nonchalamment à Knokke le Zoute avec une sonorité aussi délicate que celle émise par un tracteur Mann en plein labourage…

 

La rampe commune prodigue à ce 2 l une discrétion de bon aloi seulement troublée lors des montées en régime. Ses reprises sont tout à fait sympathiques avec en prime une consommation très mesurée. Pour le peu que l'on adopte une conduite coulée, il est facile de rester entre 5 et 6 litres au cent et ce, dans une ambiance raffinée et dans un silence remarquable.

 

Sa tenue (de route)…

Grâce à ses voies élargies et sa ligne plus basse, son comportement routier est encore plus sain que la Passat Classique. Elle reste rivée sur la route et les mouvements de sa caisse sont presque inexistants. Sa silhouette basse lui permet de rester insensible aux vents traversiers. Cependant, sa direction s'avère moins vive et tranchante que sur une Peugeot 407 ou une Mazda 6. Sur notre exemplaire, le volant était dépourvu de toute instrumentation rapportée comme le réglage de l'autoradio et le "cruise control" découvert par hasard sur une manette placée en bas à gauche…

 

En revanche, notre Passat CC disposait du "Dynamic Drive Control" qui permet d'adapter le comportement du véhicule à l'état de la route par une gestion adaptative de sa suspension. Trois modes sont proposés : Sport, Normal et Confort. Vu la philosophie du véhicule, la position "normal" est déjà très satisfaisante, la position "confort" l'améliore encore pour les longs trajets autoroutiers.

 

Pendant cette prise en main, jamais l'ESP ne s'est manifesté, preuve s'il en est, de l'excellence de son comportement routier. De prime abord, son freinage puissant se remarque, mais il est rassurant en diable et on s'y habitue bien vite.

 

Qu'en retenir ?

Etonnante à plus d'un titre, cette voiture propose le look d'un coupé sans l'être vraiment. Les stylistes de VW démontrent ainsi qu'il ne faut pas nécessairement passer les Alpes pour dessiner des carrosseries aux lignes sensuelles.

 

Cette voiture est une voiture passion : l'importateur en Belgique constate que les premières versions disponibles se sont arrachées même si les modèles proposés étaient pour la plupart des versions "essence". Cela tente de démontrer que Mercedes a vu juste en créant cette nouvelle niche, celle de la berline coupé. Cette Passat CC est ravissante, mais elle ne remplacera jamais la berline dont elle dérive car son habitabilité reste mesurée et a été sciemment limitée à quatre adultes… bref, un peu comme la VW Fox ! Vu sa ligne aguichante, il y a fort à parier que nous en croiserons plus sur nos routes que cette dernière !


 

[1] Les versions à essence 1,8 et 2 l TSI et 3,6 l FSI développent respectivement 118 kW/160 CV, 147 kW/200 CV et 220 kW/300 CV ; quant aux diesels 2 l TDI à rampe commune, ils affichent 103 kW/140 CV et 125 kW/170 CV.

 

  

         
 

 

 
         
     
         
 

 
         

 

> Infos techniques détaillées et prix : www.volkswagen.be

 

> Vous souhaitez réserver un essai Volkswagen ? Cliquez ICI

 

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

Haut de page

 

 Autopress Directory

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

> Fonds d'écran gratuits
Autos et Motos

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 

> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite