Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                              Nederlands 
       
     Le webzine automobile belge

 

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google          Programmes TV consacrés à l'actualité automobile
              Livre d'Or

 
 Essai AutoPress


 

Mitsubishi Colt : une arme contre la vie chère

Mis en ligne le 01/01/2009 - Texte : Benoît PIETTE

 

Chez Mitsubishi, la Colt n'est pas une nouveauté. Depuis 1962, ce patronyme a été attribué à la version sportive de la Mistubishi 500, une microcar dont seuls les Japonais ont le secret. Aujourd'hui, la Colt reste encore le modèle d'accès de la firme aux trois diamants. Amputée de sa version diesel depuis sa dernière refonte, pourra-t-elle encore intéresser une clientèle belge éprise de voitures au mazout ?

 

Une ligne plus émoustillante mais moins de moteurs

Sa dernière mise à niveau a surtout profité au style : sa calandre trapézoïdale s'inspire de la calandre "Jet-fighter" de la Lancer. Elle lui donne un petit museau renfrogné assez accrocheur. A l'arrière, elle perd ses colonnes lumineuses style Fiat Punto pour des feux placés sous la lucarne arrière dont le dessin diffère suivant les versions trois et cinq portes.

 

L'habitacle respire à la fois la robustesse et la sobriété : on est loin de la gaieté que distillent les voitures italiennes. Les plastics sont durs mais de bonne facture et bien agencés, ce qui ne nous a pas empêché de déceler quelques bruits de mobiliers pendant les essais. La visibilité panoramique est bonne mais le pare-brise réfléchit le centre du tableau de bord. Les vitres à l'avant sont électriques. Le tableau de bord est bien agencé et bien lisible.

 

Comme sur les Subaru, on y retrouve un témoin qui signale que le moteur n'a pas encore sa température optimale de fonctionnement. En son centre, un ordinateur de bord indique les données traditionnelles comme la consommation moyenne et instantanée ainsi que l'autonomie résiduelle. On y trouve également une jauge de carburant linéaire hélas peu précise. Dommage aussi que chaque jour, il y ait une remise à zéro automatique de l'ordinateur de bord et que son bouton de commande soit si isolé sur la console centrale.


Celle-ci recèle à sa base quelques petits rangements. Sur route sinueuse, il faut craindre que ceux-ci ne retiennent pas les objets qu'on y aura déposés. Suivant les versions, la Colt peut disposer de phares et d'essuie-glace automatiques très réactifs. Le système audio possède six haut-parleurs et dispose d'un lecteur de CD compatible MP3 et prise AUX. La boîte à gant dispose d'un emplacement pour la monnaie et même pour un stylo à bille… en revanche, elle ne ferme pas à clé.

 

Les sièges avant sont durs mais confortables. Ils sont dépourvus de réglage lombaire et possèdent une curieuse bosse transversale au niveau de la jonction entre l'assise et le dossier. A l'arrière, la place est vaste et les sièges sont surélevés. Les sièges avant de la version trois portes ne possèdent pas de mémoire : il faudra donc les régler à nouveau après l'embarquement d'un passager à l'arrière. La banquette arrière est fractionnable et rabattable 60/40, ce qui est heureux car le coffre arrière est relativement exigu. Sur la version cinq portes, le plancher de coffre est amovible et dissimule un rangement.

 

En fonction des versions, la nouvelle Colt offre jusqu’à six airbags (frontaux, latéraux et rideaux). À l’arrière, des fixations Isofix permettent une installation des sièges enfants. Le rappel des ceintures de sécurité à l'avant est très efficace, même un peu trop : nous l'avons constaté quand l'alarme sonore s'est déclenchée après avoir déposé une mallette sur l'assise du siège avant !

 

ClearTec, un gadget ?

Au niveau des motorisations, la version diesel n'est plus fabriquée : sa mise à niveau aux normes Euro IV entraînant apparemment trop de frais d'étude. La gamme se limite donc aux moteurs à essence, à savoir le 1,1 l de 75 ch., le 1,3 l de 95 ch., le 1,5 l de 109 ch. et enfin le modèle Ralliart propulsé par un moteur de 1,5 l turbocompressé de 150 ch.
Seuls, les deux premiers moteurs ont fait l'objet de cet essai. A noter que le modèle 1,1 l étant était une version ClearTec.

 

La ClearTec permet d'afficher des émissions de CO2 de seulement 115g/km grâce à un arsenal technologique dont l'élément majeur est un système "Automatic Stop & Go" (AS&G) qui coupe automatiquement le moteur lorsque le levier de vitesse est au point mort et que le pied ne touche pas la pédale d’embrayage. Dès qu'il est sollicité, le moteur redémarre.


Ce système est couplé à un alternateur de plus grande capacité qui régénère de l’énergie et recharge la batterie pendant l’accélération et le freinage. En outre, lorsque la charge de la batterie atteint un certain niveau, il y a réduction de la production de l’électricité afin de diminuer le régime moteur, ce qui, évidemment, économise du carburant.

 

Toutefois, l' AS&G ne fonctionne que pour autant que certains paramètres l'autorisent : il faut que le moteur soit à température, que le véhicule soit à l’arrêt complet et enfin, que les gros consommateurs d'électricité soient déconnectés. Alléchant sur papier, ce système fonctionne rarement si l'air conditionné ou le dégivrage et/ou la ventilation sont utilisés. Hélas, cela arrive plus souvent qu'on le croit : les bouchons en période estivale, le désembuage par temps humides, le dégivrage en hiver, etc...
Bref, il vous faudra donc choisir : soit un geste pour la planète soit un geste pour votre bien-être…


De plus, lorsque l'on se retrouve dans une longue file qui avance au pas avec de nombreux arrêts, le conducteur sera vite tenté de suspendre ce moyen... qui surprend les passagers et les conducteurs des véhicules proches. Un bouton y est d'ailleurs prévu sur le tableau de bord à gauche du volant.
Enfin, pour être complet, il faut signaler que ce procédé est associé à des pneus à basse énergie ainsi qu'à un moteur au rendement optimisé par un allumage spécifique, une augmentation du taux de compression et par l'utilisation d'une huile moteur à basse viscosité.

 

Sur route

Grâce à l'ABS et l'EBD[1], la tenue de route reste très bonne en toute circonstance. Notons que la suspension de la version ClearTec est certainement moins typée "sport", mais son comportement routier reste malgré tout dans une excellente moyenne. Sur sol mouillé, la distance de freinage de cette dernière est un peu plus longue que la 1,3 l. En freinage appuyé, les clignotants sont activés automatiquement pour prévenir les véhicules qui suivent.

 

Les moteurs essayés font preuve d'un bon tempérament ; rageurs, ils aiment monter dans les tours et le font entendre joyeusement. Dans ses montées en régime, le 1124 cm³ est même plus convaincant… mais bruyant : il est vrai que son architecture (trois cylindres) le prédispose à ce caractère qui à la longue peut devenir fatigant. La boîte de vitesses reste très agréable à utiliser.


Au niveau consommation, le 1332 cm³ brûle environ 7 l au cent, ce qui est correct, sans plus. La version essayée possédait un régulateur de vitesse avec commandes au volant.

 

Toutefois, la technologie ClearTec du 1,1 l confirme les attentes : sa consommation tourne entre 5 et 6 litres au cent. Même en le menant à la baguette sur l'autoroute pour rattraper le temps perdu dans des embouteillages plus que mémorables, celui-ci ne s'est contenté que de 6,6 litres au cent.
Précisons qu'avec cette cylindrée réduite, le régulateur de vitesse n'est pas disponible.


Par contre, les Colt disposent sur le tableau de bord d'un indicateur de changement de vitesses. En suivant ses conseils "écologiques", la consommation s'en ressentira mais toute velléité de conduite sportive disparaîtra : à partir de 60 km/h, la cinquième vitesse vous est même conseillée…

 

Dynamisme et sobriété

A la fois dynamique et polyvalente, la Colt est à l’aise en ville comme en dehors. Sa taille compacte fait merveille en ville. Ses moteurs vifs lui permettront aussi de ne pas se limiter à une vie uniquement citadine. Cependant, la sonorité de la ClearTec compromettra sa carrière en dehors des trajets urbains ou périurbains.


En outre, en Europe, l'absence de version diesel peut hypothéquer les espoirs que Mitsubishi place en elle. C'est dommage, car la version ClearTec offre actuellement une alternative intéressante. Reste à savoir si, au cours des années, cette technologie gardera sa fiabilité...


[1] Répartiteur électronique de la force de freinage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

 

Haut de page

 

 

 AutoPress Directory

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 

> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite