01-02-2013

 Sur le web  Sur www.autopress.be

 
 

Nederlands  English  Deutsch    | Accueil | Newsletter | Contact | Recommandez ce site| Annuaire | Livre d'Or |  

 
 

Rubriques
Pratique

 
ESSAI net
 

Mis en ligne le 14/09/2005 - Texte : Daniel Hauret

 

MERCEDES A 160 CDI

 

Les Universitaires devraient aussi se remettre en question…


Beaucoup au sein de cette maison considèrent que Mercedes n’est rien d’autre que la plus remarquable « université de l’automobile ».
Cette docte institution (de l’esprit) pense que personne n’est mieux placé qu’elle pour concevoir les meilleurs véhicules. Depuis le temps qu’elle s’en est fait sa spécialité…
Pourtant, de temps à autre, beaucoup d’éléments se conjuguent pour démontrer le contraire. A commencer par les difficultés que ces « universitaires » ont à, parfois, vendre leurs voitures (il en va heureusement autrement pour leurs poids lourds, encore que…). Ce qui les a incité à soigner la filière « nearly new car » dont les stocks seraient aujourd’hui particulièrement fournis !
A continuer par l’insatisfaction de propriétaires de modèles de leurs gammes moyennes ; ou à découvrir la mini Classe A.
Celle-ci vient de vivre sa première véritable évolution. Qui reste hélas dans la veine « A »…

Même si certains confrères vaccinés au sérum de Stuttgart ne ménagent pas leurs louanges à son propos, la nouvelle Mercedes A nous a déçu.


Bien sûr, elle porte fièrement l’étoile qui laisse présager une bonne valeur de revente. Pourtant, rien n’est moins certain !
Mieux, la Mercedes A peut vaciller sur son piédestal face à sa concurrente la plus directe, sa cousine Smart Forfour à laquelle nous reviendrons tout bientôt.
La nouvelle A a gardé de la première version une allure symptomatique, même si elle est désormais déclinée en 5 et… 3 portes. Ses lignes plus fluides cachent à peine un allongement de 23 cm, un élargissement de 1,5 cm et un rehaussement de 4 cm. Son empattement a pris de l’embonpoint (14 cm), tout bénéfice évident pour sa stabilité routière.
Mais sa structure est restée la même, malgré un capot avant moins plongeant : le groupe motopropulseur est logé transversalement sous le plancher. Dans la « A », on monte doublement en voiture, parce que les sièges sont hauts, parce que le plancher l’est aussi !
La version découverte ici est la 160 CDI, propulsée par le plus petit moteur maison, un… 2 litre turbo diesel de 82 ch.
La « petite » se vend en Belgique entre 15.100 Euros (version Classic) et 16.836 Euros (Avantgarde). Mille Euros de plus que la Smart Forfour qui nous est apparue
plus dynamique, plus spacieuse, plus plaisante.
Voyons ceci par le détail.

µµµ Bien (re)vu
Les stylistes de Mercedes ont réussi l’évolution qui garde la philosophie stylistique de la « A » tout en lui assurant une allure plus moderne, plus fluide. Le vainqueur de l’étude est le coffre.

ÞÞ Compact, le coffre !
Ce qui n’empêche pas le coffre de rester petit, avec une hauteur modulable grâce à un plancher à 2 niveaux.

^^Þ Vision non panoramique
Conséquence de l’assurance sécurité qu’elle offre, la « A » possède de très gros montants de toit. Si on s’y habitue, il est moins facile de s’adapter aux flancs plus larges à l’arrière qu’à l’avant, ce qui interdit une vision efficace vers arrière par les rétroviseurs extérieurs.

µÞ Suspensions curieuses
Les petites voitures sont difficiles à suspendre. Lisez en ceci que leur faible gabarit associé à une masse désormais respectable (équipement sécurité oblige !) ne facilite pas l’étude de l’amortissement et le travail des ressorts. La « A » convainc sur bons revêtements (genre routes allemandes) mais crispe sur routes vibrantes.

ÞÞÞ Moteur 1.6 CDI pataud
Mercedes triche ! Là où les autres affichent la cylindrée de leur moteur dans le logo apposé sur la malle arrière, Mercedes cache sous le label 160 un… 2 litres. Certes faiblard, puisqu’il ne développe que 82 ch et 180 Nm.
A l’utilisation, le moteur n’est pas à la hauteur des 1300 kg (à vide, soit jusqu’à 1700 kg en charge) de la « A ». Il fonctionne plutôt qu’il s’exprime, et il engloutit le gazole avec bonheur. Il nous a été impossible de descendre sous 6,8 l/100 km en conduite routière hyper-économique, fixant notre moyenne à 7,5 l/100 km. Mais où sont les 4,3 l/100 km annoncés par Mercedes ?

^^^ Jambes lourdes ?
Physiologiquement, on soigne les « jambes lourdes » en rehaussant les pieds ; mais en position couchée, pas assise ! C’est ce que continue à faire Mercedes dans la « A ». Une position de conduite qui ne nous plait guère sur longues distances, combinée au plan quasiment vertical du volant lui aussi pas idéal. La faute au concept sandwich du plancher.
Heureusement, Mercedes en a profité pour améliorer la qualité des sièges avant désormais plus épais et assurant un meilleur soutien.

ÞÞ Direction floue
Le volant mal placé (haut, dans un plan trop vertical pour être confortable) n’est assurément pas ici un complice : la direction de la « A » est lourde, peu précise, n’engageant aucune confiance. Les universitaires repasseront là en deuxième session !

ÞÞÞ Prix « Mercedes »
Il est loin le temps où le client se pressait spontanément à l’achat d’une Mercedes ! La marque à l’étoile était à l’époque assurée de l’assurance de beaux prix à la revente, ce qui situait ses produits plus comme des placements que des investissements automobiles. Le prix de vente était gommé par l’assurance d’excellentes reprises.
La nouvelle « A » 160 CDI est vendue entre 15.100 et 16.836 Euros.

Conclusions
Il n’est décidément pas facile de faire merveille dans des secteurs où l’on n’excelle pas ! Mercedes en fait les frais dans un segment où réussissent tant de marques françaises, italiennes, allemandes aussi sans oublier les japonaises. Reste pour faire le bonheur des universitaires de Stuttgart le snobisme de certains clients pour placer la « A » là où beaucoup d’autres réussissent mieux.

La Mercedes A 160 CDI en quelques chiffres
Structure : berline bicorps, 3 ou 5 portes, 5 places ; ensemble motopropulseur transversal et horizontal sous le plancher avant


Moteur 160 CDI : 1.991 cm3, turbo Diesel injection directe ; 82 ch de 4200 tr/min ; 180 Nm de 1400 à 2600 tr/min
Transmission : aux roues avant ; boîte à 5 rapports
Suspensions : McPherson (avant), essieu à effet tortionnel (arrière)
Freins : disques (ventilés à l’avant) ; ABS, ESP
Gabarit :
Longueur/largeur/hauteur (mm) : 3838/1764/1593
Empattement/voie avant/voie arrière (mm) : 2568/1556/1551
Volume du coffre (l) : 435
Masse à vide (kg) : 1300
Performances :
Vitesse maxi (km/h) : 170
0 à 100 km/h (sec) : 15,0
Consommations ECE (l/100 km) :
Ville : 6,2
Route : 4,3
Moyenne : 4,9
Réservoir (l) : 54

 

             
       
             

www.mercedes.be

D'autres essais routiers vous sont accessibles ici

Haut de page
 

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT



Services

Partenaires

Autopress France

Positionnement et Statistiques Gratuites

 
 
| Conditions générales d'utilisation | Publicité sur ce site | Contact |
 
  © AUTOPRESS 2002 - 2012 - Created & Powered by Marc Lebrun
Le site est optimisé pour une résolution d'écran de 1024 par 768 pixels