Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                              Nederlands 
       
     Le webzine automobile belge

 

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google          Programmes TV consacrés à l'actualité automobile
              Livre d'Or

 
 Essai AutoPress


 

La Mégane 3, la sagesse de l'âge adulte ?

Mis en ligne le 09/04/2009 - Texte & photos : Benoît PIETTE


Après l'inoxydable Renault 19, la Mégane s'est imposée sur nos routes comme une valeur sûre, sa large diffusion en est la preuve. En examinant cette nouvelle mouture, nous pourrions faire un parallèle avec les âges de l'homme : après l'enfance sage de la Mégane 1, la puberté exubérante de la Mégane 2, apparaît l'âge de raison avec la Mégane 3…


Consensuelle ? Peut-être, mais…
Après les affres de l'adolescente Mégane 2, la Mégane 3 paraît à première vue trop raisonnable : d'aucuns diront même qu'elle manque de personnalité mais ce n'est qu'une apparence ! Certes, sa ligne est plus conventionnelle, mais quelques nervures discrètes font ressortir une recherche stylistique évidente dont la découpe des phares en est d'ailleurs une expression majeure. Avec une longueur de 4,30 m et des porte-à-faux avant et arrière très courts, cette berline à cinq portes se place dans la mouvance actuelle des voitures du segment C.

 

Quant à la nouvelle Mégane Coupé, son style est naturellement plus affirmé : sa calandre est dotée d’écopes latérales chromées dont le dessin se prolonge par les projecteurs. Cela confère au coupé une identité beaucoup plus tranchante malgré des dimensions et un poids pratiquement identique à la berline. Un pare-brise incliné et un pavillon plongeant équipé d’un becquet de hayon, accentuent encore la dynamique de sa silhouette dont la hauteur a été abaissée de presque 5 cm par rapport à sa grande soeur à cinq portes.

 

La visibilité par la lucarne arrière n'est pas la meilleure de la catégorie, surtout si les appuie-tête sont rehaussés. Contre toute attente, la visibilité latérale du coupé est meilleure que pour la berline, car vu la longueur de la portière, l'épais montant B est fortement rejeté à l'arrière, ce qui n'est hélas pas le cas pour la berline à cinq portes.

 

Dans le coupé, l'accès arrière exige une certaine souplesse, mais une fois installé et pour peu que l'on mesure moins de 1,85 m, on est étonné par la place offerte même si les petites vitres arrières "confinent" un peu.

 

L'intérieur de l'habitacle découvre une planche de bord moderne et bien assemblée qui bénéficie d’un revêtement souple au toucher. Les commandes tombent bien en main et se concentrent autour et sur le volant ainsi que sur la console centrale. Le bloc compteur est protégé par une casquette. Son design interpelle : l'affichage de la vitesse est digital avec des secteurs colorés en vert ou en rouge quand le régulateur de vitesse est enclenché. Il possède également une visualisation analogique du niveau du réservoir (60 litres) et de la température d'eau. C'est à la fois innovant et déroutant ! Pour notre part, nous aurions préféré une présentation plus conventionnelle avec aiguilles. L'ordinateur de bord est facile d'accès et indique les fonctions habituelles : consommation moyenne et instantanée, autonomie etc… Toutefois, quand on arrive à la réserve de carburant, un témoin s'allume… et l'autonomie n'est plus disponible, ce qui est déconcertant, car c'est bien à ce moment là qu'il est utile de la connaître !

 

Le système de navigation Carminat intègre trois composantes : le GPS, la radio CD compatible MP3 et la commande mains libres de téléphone Bluetooth®. Dans les versions haut de gamme, le joystick de commande peut être implanté au centre de la console centrale. La radio est raccordée à une antenne intégrée à la lunette arrière, dommage qu'elle soit placée si bas. Le logement de l'écran de navigation au centre de la planche de bord manque de classe : quand celui-ci fait défaut, il est remplacé par une casquette centrale, évidemment plus petite, mais ô combien plus esthétique !

 

Le régulateur/limiteur de vitesse est intégré au volant. En revanche, son bouton de mise en activité se situe à l'arrière de la console centrale, donc en dehors de la vue du conducteur. Contrairement aux marques non-hexagonales, celui-ci indique sur le tableau de bord la vitesse programmée, ce qui est un plus.

 

Les rangements sont nombreux et ceux des portières sont particulièrement volumineux. La console centrale intègre un espace de rangement sous un accoudoir hélas non coulissant vers l'avant et par conséquent peu utilisable. Qu'elles soient berline ou coupé, les nouvelles Mégane proposent un intéressant volume de coffre avec respectivement 405 et 377 litres. Il faut toutefois déplorer l'étroitesse du hayon du coupé, mais quand le style est roi…

 

Selon l'équipement, la Mégane peut disposer d’une carte d’accès et de démarrage mains libres avec verrouillage automatique. Ce système peut être intéressant mais son absence n'est pas vraiment rédhibitoire… Au contraire du radar de recul qui, vu l'exiguïté de la lucarne arrière, s'avère indispensable, surtout sur le Coupé.

 

Sur certaines versions, on retrouve une climatisation automatique bi-zone proposée avec trois modes de ventilation : Soft, Auto ou Fast. A noter en passant que sur la climatisation manuelle, l'épaisseur des boutons de réglage cache partiellement les symboles au conducteur.
Au niveau sécurité, qu'elle soit passive ou active, la Mégane 3 peut voir venir : le score de cinq étoiles réalisé aux tests Euro NCAP est tout à fait éloquent…


Au volant
Ce qui frappe d'emblée à son volant, c'est la direction à assistance électrique qui paraît désincarnée. Certes, il y a une amélioration sensible par rapport à sa devancière, mais malgré sa bonne précision, l'impression d'inconsistance subsiste encore. Les freins sont puissants et endurants, l'ABS et l'aide au freinage d'urgence étant de série. Le maniement de la boîte à six vitesses est très plaisant et meilleur que la boîte à cinq vitesses qui peut accrocher. Que l'on soit dans le coupé ou la berline, la position de conduite est agréable, les sièges sont fermes mais maintiennent bien le corps. La suspension du coupé est plus "allemande" que la berline.

 

Dans toutes les versions, le silence est bien réel sauf dans la version essence 1,6 16v 110 ch. à cinq vitesses où apparaît une méchante résonance à partir de 117 km/h soit environ 3400 rpm.
Le choix des moteurs diesels est varié et correspond à tous les styles de conduite. Les 1.5 dCi 85 ch. et dCi 105 ch. sont à présent complétés par les dCi 90 ch. et dCi 110 ch. avec filtre à particules (FAP). Cependant, il faut avouer que dCi 85 ch. et son homologue FAP sont un peu à la peine sur les parcours accidentés ou en reprises, mieux vaut donc choisir les versions 105 ch ou 110ch. FAP qui par ailleurs, consomment tout aussi peu, à savoir entre 5 et 6 litres au 100 km. A noter que toutes ces motorisations émettent moins de 120 g de CO2/km. Quant au nouveau moteur 1.9 dCi 130, il est particulièrement rond et agréable à utiliser, celui-ci n’émet que 135 g de CO2/km et sa consommation moyenne frise les 6 litres au cent km.

 

Quant aux deux moteurs à essence, ils évoluent en bas et en haut de la gamme des Mégane : on y trouve un 1.6 16v 110 et un 2.0 Tce 180. Le 1600 cm³ ne démérite pas pour autant : à défaut d'être coupleux, il est souple et frugal et même très frugal ! En faisant un tant soit peu attention, il est tout à fait possible de passer sous la barre des 6 litres au cent. Renault en est conscient car le bloc compteur comporte un indicateur de changement de vitesses. Dans un tout autre registre, la version 2 l de 180 ch. procure une conduite sportive ce qui permet de profiter au maximum de l'excellent châssis de la Mégane. Toutefois, comme son petit frère, ce dernier peut aussi rester sobre : 8,4 l au cent pour 180 ch… ce n'est pas si mal, non ?


Bref, la Mégane 3, c'est…
La Mégane 3 a très bien évolué, sa période "révolutionnaire" est derrière elle, et tant pis pour les esprits chagrins qui en voulaient plus. Avec un style plus consensuel, il est évident qu'elle confirmera sa place de challenger vis à vis des ténors du marché, qu'ils soient français, d'outre-Rhin ou d'ailleurs.
Un choix ? Difficile, il est vrai, chaque version a son charme. Cependant, il est fort à parier que les versions Berline 1.5 dCi 105 ch. ou 110 ch. FAP seront les plus demandées : leur sobriété et leur polyvalence en feront l'élue de beaucoup de famille. Pour les gros rouleurs, il est évident que la version 1.9 dCi 130 ch. sera leur préférée. Quant aux petits rouleurs, la 1.6 16v les comblera certainement. Néanmoins, pour la berline cinq portes, il est impératif de choisir la version à six vitesses : la période de résonance du moteur sera dès lors reportée au-delà des 120 km/h légaux…

 

 

             
       
             
       
             

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

Haut de page

 

 

 AutoPress Directory
 

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 

> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite