Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                     Nederlands 
    
     Le webzine automobile belge

 

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google  
 

 
 Essai AutoPress


 

La Mazda5, monovolume atypique pour rouler différent

Mis en ligne le 09/04/2009 - Texte & Photos : Benoît PIETTE

 
Dans un style "zoom-zoom" qui lui est propre, Mazda propose dans sa gamme un monovolume compact au style inhabituel. Est-il en phase avec la meute de Renault Scenic, Citroën Picasso et autre Zafira qui animent les routes belges pendant les grandes transhumances de l'été ?


Un style différent
Dans l'univers du monovolume compact, il est difficile de proposer quelque chose de différent car le principe majeur qui a mené à la création de ce genre de véhicule est avant tout l'aspect pratique et fonctionnel. Apparemment, les clients potentiels de ce genre de véhicule n'ont cure des recherches échevelées des stylistes. Ce qui semble surtout les intéresser, s'est de mener leur ribambelle à bon port et dans les meilleures conditions possibles… même si occasionnellement un sentiment de jalousie semble naître quand ceux-ci se retrouvent au volant d'une berline un tant soit peu dynamique !

 

Quand on découvre la Mazda5 pour la première fois, elle paraît plus grande qu'elle ne l'est réellement (4,5 m de long) Ses ailes avant musclées, ses phares en amandes et son capot nervuré rappellent aussitôt les autres produits de la marque qui fait "Zoom-Zoom". Ce rappel peut être encore intensifié si l'on opte pour le "Pack Sports Appearance" avec sa calandre à deux barres, ses boucliers avant et arrière, ses jupes latérales, ses jantes de 17", son spoiler de toit arrière et ses feux arrière LED. Ainsi bardé, ce monovolume compact s'éloigne méchamment des canons auxquels sont habitués les paisibles conducteurs de ce genre de véhicule.

 

Contrairement à ses concurrentes directes, la Mazda5 dispose de portes arrière coulissantes : c'est bien vu car elles permettent de préserver les flancs des voitures adjacentes des ardeurs du petit dernier quand celui-ci voudra se précipiter à l'extérieur du véhicule pour dire bonjour à Mamy. Toutefois, attention à ce qu'il n'utilise pas le mécanisme de coulissement de la porte comme marchepied ! Ces portes coulissantes offrent une bonne accessibilité aux places arrières. Sur notre véhicule d'essai, celles-ci bénéficiaient d'un dispositif d'ouverture et de fermeture électrique. Les doutes quant à la sécurité des portes coulissantes peuvent être aplanis : la Mazda5 a reçu cinq étoiles dans le test Euro NCAP de choc latéral.

 

Par le coulissement vers l'avant de la deuxième banquette, la troisième rangée de sièges est facilement accessible. Grâce au système Karakuri, les sièges de cette troisième banquette surgissent par moitié du plancher du coffre arrière en actionnant une simple linguette : c'est magique mais diablement efficace ! Comme d'habitude pour ce genre de véhicule, ces places sont destinées à des enfants et amputent fortement le volume de chargement. A noter aussi que la place centrale du deuxième rang est plutôt symbolique : elle est à réserver à une petite taille. Les vitres fumées à l'arrière permettent à vos rejetons de visionner leurs DVD sur le lecteur placé au plafond sans l'apport de rideaux arrières qui se décollent si souvent. Comme sur les autres véhicules de ce segment, la Mazda5 regorge de petits rangements. Selon le constructeur, il y en aurait 45 !

 

La position de conduite est à réglage manuel, dommage que l'assise du siège soit un peu courte. Le siège du conducteur possède un accoudoir genre "Captain Chair" et un support lombaire bien placé dont le réglage par levier est assez curieux. Bien équipé, notre exemplaire possède un habitacle en cuir noir, un volant multifonction, un kit mais libre "Bluetooth ®", un système de reconnaissance vocale, un système audio avec un chargeur pour 6 CD et six haut-parleurs et enfin, un GPS avec écran tactile très aisé à utiliser. Ce dernier est surmonté d'un écran dispensant les informations de l'ordinateur de bord. Ces infos apparaissent en caractères noirs sur un fond vert très visible, même un peu trop la nuit… Par à un bouton qui leur est spécialement dédié, elles sont plus rapidement accessibles que sur la Mazda6.
Avec sa position de conduite surélevée, sa visibilité périphérique est dans la moyenne du segment.

 

Toutefois, deux bémols : la visibilité ¾ arrière n'est pas fameuse et quand les sièges de la troisième rangée sont utilisés, la lucarne arrière est occultée par les deux appuie-tête.
Notre exemplaire possédait une caméra de recul dont l'image arrière s'affiche sur l'écran de navigation lorsque la marche arrière est enclenchée. Mais attention : son objectif se salit vite après un trajet sous la pluie.

 

Outre l'ABS, les Mazda5 sont équipées en série d'un répartiteur électronique de freinage (EBD), d'une assistance au freinage d'urgence (EBA), d'un contrôle dynamique de stabilité (DSC) et de l'antipatinage électronique.


Sur route
Bon sang ne saurait mentir : son châssis offre une vivacité que peu de ses rivaux possèdent. Dans les virages, sa gîte reste modérée et le conducteur morose reprend vie à son volant car il remarquera bien vite qu'elle se conduit comme une berline. Les suspensions ont un touché remarquable et semblent être les plus équilibrées du segment. Sa direction est vive et précise et paraît même plus légère que la Mazda6.

 

Avec un couple confortable de 360 Nm les reprises peuvent s'envisager dès 1600 rpm et dépassent de loin ce qui se fait chez ses concurrents. Dans ces conditions, les dépassements sont rapides et sécurisants. Les 143 ch. du 2.0 CDVi sont bien là et permettent des croisières au long cours sans soucis avec en prime, peu de bruit de vent. Au terme de 750 km d'un parcours très varié, nous avons consommé 6,7 litres au cent kilomètres, ce qui est fractionnellement plus que ses homologues français ou germaniques.
La boîte manuelle à six vitesses est ferme mais agréable à manipuler et compte tenu de la puissance et du couple moteur, on peut se montrer paresseux sur le dernier rapport.
Les phares ainsi que les essuie-glaces ont une fonction automatique qui réagit promptement. La nuit, il y a un reflet gênant du GPS et de l'écran informatif sur le rétroviseur intérieur qui, soit dit en passant, n'est pas électrochromatique.


Conclusion ?
Que vient donc faire la Mazda5 dans ce segment ? Même si ce véhicule a un aspect "familial", il garde en lui des gènes "zoom-zoom" qui permettront au bon père de famille d'appréhender la route différemment. Certes, il consomme plus que ses homologues européens, mais il offre un plaisir de conduite rarement atteint dans ce type de véhicule. Le constructeur d'Hiroshima a donc gagné son pari en proposant dans ce segment où la machine à rouler prend tout son sens, un véhicule dynamique et particulièrement séduisant. Espérons que cette offre viendra à l'esprit des familles quand le moment viendra de changer de monture…

 

             
       
             

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

Haut de page

 

 AutoPress Directory

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 

 

 

> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite