Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                              Nederlands 

   Le webzine automobile belge

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google  
 

 
 Essai AutoPress


 

La Ka, la plus italienne des Ford

Mis en ligne le 30/07/2009 - Texte & Photos : Benoît PIETTE

 
Après le New Edge Design, voici venu le temps du Kinetic Design. Avec sa frimousse toute en rondeur, elle attire la sympathie dans les rues de nos cités, on dirait une mini Fiesta dont elle partage le même étirement des phares. Mais la ressemblance s'arrête là : la Ka tire ses origines de l'Italie et plus particulièrement des Fiat 500 et Panda.

 

Un joli travail
A vrai dire, le département carrosserie de Ford a métamorphosé la Fiat 500 à un point tel qu'il est difficile de déceler sa filiation transalpine. Elle est plus longue et plus large que sa cousine italienne. Mais le travail des ingénieurs de la marque à l'ovale ne s'est pas arrêté là : les liaisons au sol ainsi que la direction ont été modifiées afin de rendre l'ensemble plus dynamique. En revanche, au niveau des moteurs, la Ka partage deux des mêmes propulseurs que sa cousine : on y retrouve donc un moteur essence de 1.242 cm³ de deux soupapes par cylindre développant 69 ch. à 5.500 rpm baptisé par Ford "1,2 l Duratec" et un 1.248 cm³ diesel ex-JTD MultiJet renommé ici "1,3 l Duratorq TDCi". Ce dernier développe 75 ch. au régime de 4.000 rpm mais dispose d'un couple de 145 Nm de 1.500 à 3.000 rpm. En revanche, le 1,4 l de 100 ch. que l'on retrouve dans ses sœurs italiennes n'a pas été repris.


A l'intérieur, le choix de la sellerie s'avère particulièrement fourni et peut même s'avérer être surprenant : pour preuve, la 1,2 essence mise à la disposition de la rédaction possédait un intérieur jaune fluo des plus excentrique. Ambiance jeune assurée : avec sa livrée noire et ses bandes fluo, notre Ka faisait d'ailleurs la joie des enfants de la voisine…


La finition est bonne et relativement complète. Nos exemplaires possédaient une excellente sono et disposaient également du Bluetooth. La place au siège avant est confortable, en revanche les places arrières sont plus difficiles d'accès et sont à réserver à des enfants. En outre, les vitres arrière sont assez haut perchées et donnent un sentiment de confinement bien réel. Le coffre dispose d'un volume de 224 dm³. A l'arrière, les sièges sont rabattables 50/50. Ceux-ci rabattus, la capacité atteint alors presque 750 dm³. Sous son plancher, la roue de secours peut être remplacée par un kit anti-crevaison. Regrettons cependant que son accès ne se fasse exclusivement par la clé de contact.


Notons également l'absence de protections latérales sur les flancs, une lacune pour un véhicule destiné à un emploi presque exclusivement urbain.


Un comportement citadin
A son volant, pour autant que l'on ne dépasse pas le 1,8 m, on trouve assez vite ses marques même si le volant n'est pas réglable en profondeur. Les commandes tombent bien en main. La tenue de route est sans surprise, le filtrage des suspensions bon et les prises de roulis relativement modérées. La direction à assistance électrique est précise et son feeling semble meilleur que sur la Fiat 500. Le rayon de braquage entre trottoirs ne fait que 9,25 m. En ville, l'agrément des moteurs est identique, cependant il faut reconnaître que le couple du moteur diesel offre de meilleures reprises. Dommage que celui-ci soit aussi mal insonorisé ! Quant au 1,2 l essence, il sait se montrer alerte…jusqu'à 100 km/h ! Au delà, il faudra prendre son mal en patience.


Qu'il soient essence ou diesel, les moteurs savent rester sobres : Avec un réservoir d'une contenance de 35 l et une consommation urbaine comprise entre 5 et 6 litres au cent km, on pourra tabler sur une autonomie d'environ 600 km.


Une évolution sensible
La Ka a toujours été un modèle à part chez Ford ; plutôt branché, son style lui a permis de ne pas être pris pour un modèle d'accès de la gamme. Avec son nouveau style, la Ka persévère dans cette voie ludique et propose à présent une motorisation diesel qui lui faisait jusque là défaut. Gageons que cette initiative permette à cette puce éminemment sympathique de recevoir auprès du public l'accueil de sa devancière en 1996.

 

             
       
             
       
             

 

Nos précédents essais sont disponibles ICI

Haut de page

 

 AutoPress Directory

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 

 

 

> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
> Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite