Home              > Recommandez Autopress              > Autopress dans vos favoris

> Inviter un(e) ami(e) à s'abonner gratuitement >                              Nederlands 
       
     Le webzine automobile belge

 

 

FORUM DE SATISFACTION AUTOMOBILE SUR AUTOPRESS

Faîtes le savoir. Content ou mécontent de votre voiture ? > Exprimez-vous >

   

             10-04-2014

Google  
 

 
 Utilitaires Légers


 

Le Nouveau Berlingo : on dirait qu'il a forci...

Mis en ligne le 08/12/2008 - Texte & photos : Benoît PIETTE

 

Dans sa nouvelle version, le Berlingo a suivi la tendance générale du marché qui veut que son remplaçant soit plus grand, plus puissant et mieux équipé. Certes, pour un véhicule dont l'origine est utilitaire, une augmentation de la capacité de chargement est toujours la bienvenue, mais est-ce bien nécessaire pour une familiale ?

 

Un concept, une gamme

Ce concept qui a vu le jour chez Citroën en 1996 a pour base une fourgonnette qui a été convertie en monospace par une refonte intérieure et extérieure basée sur la "modularité et la praticité" (sic). En somme, par la création de ce nouveau segment, le constructeur a tenté de répondre aux besoins croissants de liberté et de polyvalence d’usages que souhaitent les familles d'aujourd'hui. Pour des raisons financières ou autres, certains ménages trouvent que leurs besoins n'ont pas toujours été satisfaits par le concept du "monospace" et c'est là qu'intervient ce nouveau segment.

 

Le nouveau Berlingo coiffe la gamme des ludospaces de Citroën qui, pour mémoire, débute avec le Nemo Combi, puis le Berlingo First qui est en réalité le nouveau patronyme de l'ancienne version lancée fin 2002 et dont la production se poursuit.

 

Le Nouveau Berlingo est disponible en cinq motorisations : trois moteurs diesel (le 1,6 HDi décliné en trois puissances de 75, 92 et 110 ch[1]) et deux moteurs essence (le 1.6i 16V de 90 et 110 ch)[2]

Nous avons eu l'occasion d'essayer deux modèles diesel de 75 et 92 ch. respectivement en version Multispace et XTR[3].

 

Plus grand, plus large… mais aussi plus encombrant

Par rapport au "Berlingo First", le Nouveau Berlingo voit sa longueur croître de 24 cm et sa largeur de 8 cm, ce qui porte ainsi sa longueur à 4,38 m et sa largeur à 2,11 m. Si vous n'optez pas pour un radar de recul, les manœuvres de stationnement vous seront évidemment plus laborieuses : heureusement que sa hauteur reste inchangée, ce qui préservera malgré tout son accès à votre garage et aux parkings souterrains. Toutefois, grâce à ses nouvelles dimensions, l'espace laissé aux passagers arrière est digne d'une grosse berline et son coffre voit son volume porté à 675 dm³ sous la tablette. Celui-ci atteint 1,35 m³ jusqu’au pavillon voire même 3 m³ quand les sièges du second rang ont été déposés. Comme pour le Nemo, le Nouveau Berlingo peut aussi être équipé d’une prise 12 V et d’une lampe amovible dans le coffre. Cette lampe se recharge dès qu’on la repositionne sur son support et que le moteur tourne.

 

En plus de cette augmentation de volume, il reçoit des améliorations pratiques au niveau de la polyvalence intérieure et du volume de rangement (jusqu'à 170 l). Regrettons toutefois que le style des portières ait été privilégié par rapport à la fonctionnalité des espaces offerts : il est en effet difficile d'y ranger certains objets relativement courants.

 

Le modèle Multispace essayé possédait le nouveau "Modutop" qui offre de nombreux espaces de rangement situés au niveau du toit qui est lui-même percé de hublots rendant l'intérieur particulièrement lumineux. Ce "Pack Modularité - Modudop" propose aussi un filet anti-intrusion (Filet de retenue charge haute) qui, malheureusement, condamnait l'accès à la malle arrière du Modutop depuis l'habitacle. Pour être complet, sachez que le Modutop possède une ventilation complémentaire agrémentée d'un affriolant "parfumeur d’ambiance"…

 

Quant à la version XTR, en plus de son allure "baroudeur de l'asphalte", elle possédait une galerie intérieure permettant de transporter des objets jusqu'à 2 m de long comme des skis… intéressant, mais sans plus. En revanche, celle-ci disposait d'une lunette ouvrante sur le hayon arrière. Vu sa hauteur, il est parfois impossible de l'ouvrir sans toucher le véhicule stationné derrière lui : cette option est à envisager illico ! A noter que l’accès à la partie arrière peut être facilité dans les espaces restreints si, à la place du hayon, l'on opte pour des portes battantes type 2/3-1/3, mais la visibilité arrière s'en trouvera nécessairement handicapée.

 

Tandis que les passagers arrière du XTR ne disposaient que d’une simple banquette rabattable 1/3-2/3, ceux du Multispace bénéficiaient de trois sièges indépendants de taille identique et déposables. Astuce : quand le dossier du siège central est rabattu, celui-ci fait office de tablette, d’accoudoir et de porte-gobelet. Ce "Pack" comprend aussi des tablettes de style aviation montées sur les dossiers des sièges avant. Si ce " Pack Modularité - Modudop" vous intéresse, il vous en coûtera tout de même 1.470 € !

 

Pour décrocher ses quatre étoiles aux tests Euro NCAP, le "Nouveau Berlingo" n'a pas lésiné sur les moyens : il peut ainsi recevoir jusqu’à 6 airbags, les ceintures de sécurité à l'avant sont réglables en hauteur et à pré-tension pyrotechnique avec limiteur d’effort. Pour les enfants, trois fixations Isofix à trois points sont prévues sur les deux assises des sièges latéraux arrière et sur l’assise du siège du passager avant. Enfin, les passagers qui ont omis de boucler leur ceinture de sécurité en seront désagréablement informés par un signal de style "Luna Park"…

 

Sur route

Malgré les multiples réglages du siège, la position de conduite reste typée "camionnette" mais certains l'apprécient, notamment les personnes du troisième âge. Les commandes tombent bien en main, le changement de vitesses exigeant toutefois d'étendre un peu le bras, mais on s'y habitue facilement. Le siège dispose d’un accoudoir repliable pouvant être déployé lors de longs trajets, cependant, seule l'extrémité du coude peut y trouver un support assez sommaire. Le volant peut être réglé en hauteur et en profondeur mais n'a pas (encore) de moyeu fixe. Grâce à sa position "dominante", la visibilité générale reste bonne.

 

Le bruit du moteur HDi sait rester discret : il faut avouer qu'il a été encapsulé. Malgré son volume, le Nouveau Berlingo est étonnamment agile et profite pleinement des excellents trains roulants provenant du C4 Picasso.

 

Naturellement, une tonne et demi à déplacer ce n'est pas rien, mais les deux moteurs font preuve de bonne volonté et le couple placé très bas pallie le manque de puissance. Vu sa hauteur, la tenue de route du Nouveau Berlingo ne vaut pas celle que l'on ressent au volant d'une berline de la marque. Pour les Fangio, il faudra donc repasser mais ce n'est évidemment pas la philosophie de ce véhicule (Citroën parle de "Zenitude"). Ce qui est évident, c'est que la version HDi 75 ch. sera plus à l'aise en ville ou dans un relief non accidenté…

 

En ce qui concerne la consommation, elle est très similaire, quelle que soit la version choisie : environ 5,8 litres au cent km au terme d'un parcours identique : ce qui est raisonnable vu le Cx médiocre de l'engin. Quant aux rejets de CO2, le constructeur les cantonne à 150 g/km pour les deux versions. A noter en passant, que les moteurs HDi acceptent sans aucune modification un carburant contenant jusqu’à 30 % de biodiesel. Compte tenu de cette avancée écologique, il est dommage que seule la version 110 ch. bénéficie du filtre à particules (FAP).

 

En conclusion

Perçu au départ avec un certain scepticisme, ce concept a bien évolué et d'autres marques ont suivi le mouvement. Evidemment, d'aucuns estimeront, et à juste titre, que le Ludospace est un non-sens en termes d'encombrement et d'écologie : il est volumineux et il consomme plus qu'un break de même puissance. Acerbes, ils critiqueront cet espace inutile au-dessus des passagers… Mais ils devront constater que la Berlingo se vend, et se vend même très bien puisque Citroën annonce en avoir vendu 1.760.000 unités depuis 1996 (toutes versions confondues). Avait-il vraiment eu tort de lancer ce concept ?


 


[1] Ce dernier étant le seul à disposer d'un filtre à particules (FAP)

[2] Il ne s'agit pas ici des nouvelles motorisations essence de la famille "EP" réalisées en partenariat avec le Groupe BMW.

[3] Prix du 16 HDi 75 Multispace : à partir de 16.350 EUR et du 16 HDi 90 XTR : à partir de 18.560 EUR

 

 

Haut de page

 

 AutoPress Directory
 

> Forum
Satisfaction Automobile

 

> Petites Annonces
Autos, Motos

 

> Annuaires
Autos, Motos

 

 

> Itinéraires routiers
Mappy, Michelin, Google Maps

 
> Retour à l'index

AUTO PRATIQUE

> Les Importateurs Belges
> Trucs & astuces Auto
> Panneaux routiers
> Clubs automobiles
> Ecoles de Maîtrise Auto
> Dico de l'Automobile
> Les Voitures de l'Année
> Calculez le tarif des amendes
> Centres de Contrôle Technique
> On parle d'Autopress

Auto - Moto

> L'Essai Autopress
> L'Essai Minute
> L'Essai Net
> Concept Cars
> L'Actualité Automobile
> Dernière Minute
> La Sécurité Automobile
> Flash Auto
> Nouvelles
> Info
> Indiscrétions
> Revue de Presse
> Dossier
  > Ancêtres Automobiles
> 4x4 & Offroaders
> Les Cabriolets
> Les Sportives
> Initiatives
> Interview
> Carburants
> Véhicules Utilitaires Légers
> Technologie & Energies Alternatives
> Mécanique
> Séries Spéciales
> Réglementation
> Librairie Automobile
> Les Salons Automobiles
> L'Agenda Automobile
> L'Actualité des deux-roues
> Corporate
> Les Archives Autopress

 

 

 

 

 

Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite