Sur le web  Sur www.autopress.be

 
 

Nederlands  English  Deutsch    | Accueil | Newsletter | Contact | Recommandez ce site| Annuaire | Livre d'Or |  

 
 

Rubriques
Pratique

 
ESSAI ROUTIER
 

 

PEUGEOT 407 2.0 HDI

ESSAI PEUGEOT 407 HDI 2l 136 ch 6V.SR Confort

 

Rappelez-vous, Autopress proposait en juin dernier à ses lecteurs de participer à une expérience exclusive : réaliser un voyage de rêve dans les Hautes Alpes françaises, découvrir un festival exceptionnel et essayer, en vraie grandeur, le dernier modèle de la famille Peugeot : la 407 HDI.

Ne cherchez pas, nous étions les heureux bénéficiaires de cette triple épreuve.

 

Avec, en particulier, l’occasion de découvrir la nouvelle Peugeot 407 HDI sur différents types de configurations de terrain : autoroutes belges et françaises, routes de montagne pour accéder aux Gets et tester ses qualités dynamiques jusqu’à Morzine, Avoriaz et Chamonix.

 

Miguel ZODY

 

Le successeur

La 407 a la lourde tâche de succéder à la 406, dont l’allure s’est banalisée avec le temps sans perdre pour autant ses qualités routières. 407 est plus qu’un successeur ; elle joue les troublions, avec des lignes plus  agressives, avec une face avant de squale affamé.

La ligne attire l’œil, avec une touche italienne prononcée alors qu’elle sort des bureaux de design… Peugeot. En un instant, le conducteur trouve à son volant une position idéale,  surélevée, un peu à la façon d’un monospace, grâce aux nombreux réglages possibles. Ceci permet d’avoir une vue panoramique sur l’immense capot avant plongeant. En revanche, en la quittant, il est difficile au conducteur et à ses passagers de ne pas buter sur les montants, que ce soit aux portières avant ou arrière.

Le tableau de bord est constitué de matériaux souples, de bonne qualité, facteur indubitable de sécurité en cas d’accident. Seule la console centrale autour du levier de vitesse est composée de plastique dur.

 

Petit regret inattendu, l’habitacle de la 407 manque à notre sens d’espaces de  rangements ; la boîte à gants de format classique et les poches aumonières sont certes là mais avec des volumes limités pour faire le bonheur des voyageurs.

Le coffre de 350 litres au seuil de chargement un peu élevé offre une judicieuse compensation pour une famille de 4 personnes en partance vers le soleil.

 

2 litres HDI

Réputé dans ses configurations passées, le moteur 2 litres HDI développe une vivacité idéale pour avaler toutes les difficultés en souplesse et avec brio. Brio, le mot est même faible lorsque, sur les autoroutes allemandes, la moindre pression sur l’accélérateur fait bondir la 407 et lui permet d’avaler – que disons-nous, d’ingurgiter – les dépassements. Le tout dans un silence remarquable, confortable !

 

Grâce à son train avant précis et rigide, la Peugeot 407 enfile avec allégresse les petites routes de montagne. Elle offre un confort routier impeccable et mériterait d’être surnommée « la voiture familiale autoroutière » : en cela qu’elle procure au conducteur et ses occupants une ambiance à bord combien gratifiant ! L’agrément de conduite est tel que parcourir près de 1.000 kms en une étape se fait sans aucune fatigue.

 

Dans notre société où tous les prix des combustibles ont tendance à s’envoler, la « gracieuse » réussit à faire le bonheur de ses utilisateurs ; jugez plutôt... Avec les vitesses de croisière qu’autorisent les autoroutes allemandes, la 407 HDI s’est satisfaite de 6.2 l/100 km.

 

Nous ne serions complets si nous n’évoquions quelques difficultés à ajuster la climatisation à notre sens fort complexe à manipuler. Seul le zèle de notre co-pilote et la lecture pas à pas du livret technique nous a permis de trouver les réglages souhaités ; mais avec quelle patience…

 

Nouvelle, parfois pas encore connue, « notre » 407 a éveillé curiosité et envies, même auprès d’automobilistes français de réputation chauvine.

www.peugeot.be

     

 

 

 

Les GETS, à un ”jet de pierres ” du paradis !

Datant du 11° Siècle, la bourgade des Gets (Haute Savoie) est située à 1172 mètres, entre Léman et Mont-Blanc, au cœur du domaine des Portes du Soleil ( Morzine-Avoriaz). Eté comme hiver, elle offre à chacun les secrets de ses aspirations culturelles ou sportives.

Réputée l’hiver pour son accès aux « Portes du Soleil » (sans doute le plus vaste des domaines skiables d’Europe), la station vit aussi intensément l’été, partageant ses propositions culturelles et les pratiques sportives que sont la randonnées pédestres, les balades en VTT (accrochez-vous : 580 km de pistes, 9 pistes permanentes de descente et 24 remontées mécaniques), le golf (les 18 trous sont situés à 5.264 m, avec le Mont-Blanc comme paysage), le parapente,…

 

Les Gets accueillent d’ailleurs en ce début d’automne le Championnat du Monde de VTT. C’est dire si la vie aux Gets est variée, adaptée à tous les âges et tous les goûts !

La vie y est aussi culturelle. Les Gets ont le souci de l’héritage dans un respect profond de l’architecture, du patrimoine et de l’environnement. Les Gets a d’ailleurs su conserver son cachet de petit village à dimension humaine ; les parfois incontournables buildings y sont absents au profit de maisons dont aucune ne dépasse le clocher de l’église !

 

Musiques mécaniques

Le village des Gets organise tous les 2 ans, et depuis plus de 20 années, son Festival de la Musique Mécanique. Plus de 300 artistes européens (français, allemands, suisses, hollandais, italiens, anglais, tchèques et slovènes ) s’y donnaient rendez-vous en juillet dernier et mettaient en valeur cette forme de musique qui égayaient les rues, au siècle passé !

Pour cette 11ème Edition, joueurs d’orgues de Barbarie, chanteurs des rues, artistes professionnels, tourneurs de manivelle, restaurateurs d’instruments, conteurs des rues pour enfants et grands enfants, montreurs d’ours (vivants- pas mécaniques ) offraient au public curieux et amoureux de cette musique d’antan un spectacle chatoyant et sans cesse renouvelé.

Cette année, le festival avait pour thème les animaux, de quoi séduire grands et petits. Le programme démarrait dès le 11 juillet par des stages pour les jeunes. Au fil de la semaine, les rues et places ont accueilli des animations diverses : petit cirque sous châpiteau, défilé aux flambeaux, traditionnel feu d’artifice pour la Fête Nationale doublé d’un spectacle pyromélodique clôturé par un bal masqué sur le thème des… Animaux avec orgues de danse.

Encore en vedette, l’orgue philarmonique Aeolian, classé monument historique, logé dans l’église. Puis…

Vous en seriez-vous douté, le festival à proprement parler ne s’ouvrait que le 16 juillet avec expositions, spectacles, contes musicaux et représentations dans la salle des Fêtes de La Colombière,  le duo de mimes Paris Canaille, illuminé par la présence de la petite fille de 3 ans de ces artistes, puis Grande Parade d’Ouverture.

Le Festival fut cette année d’une telle richesse qu’il impose parfois des choix cornéliens ; pensez… plus de cent animations, 46 spectacles… Impossible de voir tout, de vivre tout.

 

Nous ne prétendons pas tracer ici l’inventaire complet de ce que les Gets ont vécu en juillet dernier ; nous ne pouvons que conseiller de retenir la date du prochain festival organisé en juillet 2006, dans 2 ans. Une excellente idée de vacances, partagées en nature et culture.

 

Miguel ZODY

 

A noter encore :

Les Gets - BP 27 – F 74260 LES GETS (Haute Savoie)

Tél. +33 (0)4 50 75 81 70 / Fax +33 (0)4 50 79 76 90

http://www.lesgets.com

 

Les Gets invitent les voyageurs à visiter son musée permanent de la Musique Mécanique, un des plus hauts lieux dans cette spécialité où sont rassemblés des orgues de Barbarie, limonaires, phonographes et gramophones, boîtes à musique, pianos mécaniques… Le musée fait d’ailleurs la part belle à plusieurs instruments imaginés et fabriqués en Belgique.

 

Nos mercis vont à l’Office du Tourisme des Gets, et particulièrement à Flora Richard (Directrice) et à Stéphanie Joire (chargée de communication) pour l’organisation de cette opération, pour leur accueil et l’efficacité de leur équipe.

 

Merci à Peugeot Belgique qui a mis une toute nouvelle 407 HDI à disposition de nos lauréats-reporters, voiture qu’ils évoquent d’autre part.

 

Merci enfin à tous les visiteurs de notre webzine. Nous n’avons malheureusement pu les récompenser tous ; Bientôt peut-être…

 

 

         
     
         
     
         
     
         
     
         
     
         
     
         

D'autres essais routiers vous sont accessibles ici

Haut de page

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT



Services

Partenaires

Positionnement et Statistiques Gratuites

 
 
| Conditions générales d'utilisation | Publicité sur ce site | Contact |
 
  © AUTOPRESS 2002 - 2012 - Created & Powered by Marc Lebrun
Le site est optimisé pour une résolution d'écran de 1024 par 768 pixels