www.autopress.be
Nederlands Nederlands 

Essai AutomoBelle avec Isabelle Durant


Abonnement Gratuit
Colophon
AutoPress en Favoris
Contactez AutoPress
Assurances auto
 
                            

Rejoignez notre page Facebook

 

L’hybride en question

Toyota Prius

Texte & photos : Marc LEBRUN

 

Historique

 

Lancée dès 1997 au Japon, avec 300 unités vendues sur cette même année, la Prius demeure, sans conteste, le premier grand succès hybride en matière automobile. A ce jour, et au niveau mondial, Toyota affiche des résultats de vente encourageants : plus de 500.000 véhicules hybrides vendus, tous modèles confondus !

 

Sous nos latitudes, seuls deux modèles se partagent la vedette : la Prius de Toyota, dont l’actuelle et seconde génération date de 2003, et la RX 400h de Lexus, commercialisée depuis 2005 et baptisée « Harrier Hybrid » au Japon. Cette technologie se retrouve sous le capot d’autres véhicules inconnus chez nous, telle l’Estima Hybrid, la Crown Hybrid, le Harrier Hybrid (RX) ou encore le Kluger (Highlander Hybrid).

 

L’hybride ?

 

Mais qu’en est-il des résultats concrets ? Sont-ils probants, ou s’agit-il d’une extrapolation civique alimentée par la flambée du prix des carburants ? C’est ce que nous avons voulu déterminer au travers de ce dossier, de la manière la plus objective qui soit.

 

Pour se faire,  c’est Isabelle Durant qui, l’espace de quelques heures, s’est improvisée chroniqueuse automobile.

 

En route !

Une voiture, un volant, une femme

 

La rencontre avec la sénatrice, secrétaire fédérale Ecolo, ex vice Première Ministre et Ministre de la Mobilité et des Transports Isabelle Durant était fixée aux pieds de la Maison des Parlementaires, sise au cœur de Bruxelles. Une Peugeot 307 s’immobilise à mes côtés et Isabelle en descend tout en proférant à mon encontre : « c’est vous l’homme à la Prius ? ». C’est en effet sur ce modèle précis que c’est porté le choix de la sénatrice Ecolo, une hybride…

 

Contre toute attente, elle ne portait pas l’habit qui trop souvent caractérise les écologistes aux yeux de certains. Pas de pull en poils de lama (qui gratte), pas d’écharpe de laine biologique tricotée à la main, mais des tissus soyeux, reflet d’un goût certain mais aussi et surtout d’une grande sympathie.

 

Aviez-vous déjà pris place dans un véhicule de ce type ?

 

I.D. Oui mais en tant que passagère uniquement, Evelyne Huytebroeck en possède une. Selon moi, certains incitants fiscaux devraient permettre de multiplier l’offre au travers de modèles plus adaptés à la demande. Actuellement, on n’a pas trop le choix du type de carrosserie, bien que l’esthétique d’un véhicule ne soit pas mon critère premier.

 

L’hybride dans l’automobile, à encourager selon vous ?

 

I.D. De la même manière que ce qui a, en son temps, été considéré comme un truc un peu pour les zozos écolos, à savoir l’éco et la bio-rénovation dans l’architecture, est aujourd’hui pris très au sérieux par de gros promoteurs. Il y a tout d’abord une demande, ensuite les primes qui sont octroyées, puis enfin le prix de l’énergie. Je pense que pour la technologie hybride, on est un peu dans le même cas de figure, il faut l’encourager. Il faut que le marché donne des signaux clairs et que la demande incite le producteur à produire. Ce n’est qu’à ce moment que naîtront des perspectives importantes qui susciteront la recherche et de développement afin d’améliorer encore cette technologie.

 

Incitants fiscaux ?

 

I.D. Au regard des très nombreux véhicules de société, de leur consommation et du nombre de kilomètres parcourus par ces derniers, pourquoi ne pas encourager dans ce cas l’usage de véhicules hybrides afin de pouvoir bénéficier de l’octroi des avantages liés aux voitures de société ?

 

Et quid du Lexus RX400h ?

 

I.D. Par définition, ce genre de véhicule à une consommation beaucoup plus élevée…

 

Qu’entendez-vous par 4x4 ? Une forme ou un mode de propulsion ? Certains de ces véhicules sont généralement des 2x4 alors que certaines berlines sont d’authentiques 4x4 (Subaru Justy, Audi Quattro, Fiat Panda 4x4,…)

 

I.D. De manière générale, à l’évocation d’un 4x4, on pense gros véhicule, puissance, énergivore et qui affichent un gros gabarit…

 

Un monovolume en quelque sorte ! L’Espace de Renault par exemple est plus massive qu’une Suzuki Jimny !

 

I.D. Mais est-il raisonnable d’utiliser un 4x4 dans la circulation urbaine ? La sensation de sécurité, la position haute sont autant d’arguments et de critères respectables, mais les quatre roues motrices sont-elles d’une réelle utilité ? La sécurité est déterminante effectivement, mais pour soi-même ou au détriment des autres ? Un piéton heurté par ce genre de véhicule ne sera pas réellement convaincu de l’utilité du pare buffle !

 

Statistiquement, on dénombre de moins en moins de buffles à Bruxelles…

 

I.D. Ah bon ! Je mets en doute ces statistiques (rires)

 

Revenons-en à la Prius si vous le permettez. Feriez-vous partie de ses potentiels futurs acquéreurs ?

 

I.D. Oui, tout à fait. Il s’agit d’une première, d’un début prometteur. Qui de la poule ou l’œuf ? Elle est là, elle existe et il faut l’encourager ! Les constructeurs automobiles ne sont pas des philanthropes, il font donc qu’il y ait une demande accrue et un signal tangible afin qu’ils discernent une ouverture du marché pour ce genre de produits. Ce ne sont pas les politiques qui font les voitures, heureusement par ailleurs…

 

J’imagine fort bien le volant à gauche, le volant à droite et le volant au centre…

 

I.D. (Rires) Il y aurait bien des craintes à avoir…

 

Au terme de cette prise en main, vous avez enregistré une consommation de 4,6 litres aux cent sur un parcours essentiellement urbain de 47 kilomètres. Votre impression ?

 

I.D. C’est vrai qu’avec d’autres véhicules, on peut constater des chiffres identiques, mais je la trouve très agréable à conduire. Elle n’est pas nerveuse, d’accord, mais elle convient fort bien à ma manière de conduire. Je précise que je n’ai jamais eu d’accident…

 

Petite précision : lors de cet essai, le téléphone d’Isabelle Durant n’a pas quitté son sac à main placé sur la banquette arrière. Malgré les nombreux appels, elle n’a pas succombé à la tentation de vérifier la provenance de ces appels. Comme quoi, l’exemple peut aussi venir d’en haut ! Lors de la séance photos, alors que le véhicule était à l’arrêt, garé et hors contact, je lui ai proposé d’écouter ses messages afin de la surprendre au volant le téléphone à la main… elle a refusé ! Adieu scoop.

 



Copyright 2002-2014 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun Home || Conditions Générales || Contact || Partenaires || Colophon  
Website templatesBusiness directory UKYellow pages USWebsite design companyWeb design directoryWeb design directory AustraliaWeb design directory CanadaFree cars / automotive web templates
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite