FacebookTwitterGoogle Plusemail Rejoignez-nous
NL
  www.autopress.be
Essai Auto
Article rédigé par Bob MONARD    Publié le Vendredi 09 septembre 2016

 

Volvo S90 et V90
Séduction scandinave

 
Bob Monard à Estepona

 

Volvo S90


Et deux de plus parmi les grandes berlines.
Et ce sont des suédoises qui s’y collent.
Les Volvo S90 et V90 viennent se mesurer aux Audi A6, BMW série 5 et Mercedes classe E.


Pionnier de la sécurité active et passive, Volvo s’est tardivement découvert des affinités avec le design ! Suffit de considérer les 740 et autres 760 pour s’en convaincre.


Au fil des années, le constructeur de Göteborg - passé en 2010 dans le giron du groupe chinois Geely - a progressivement oublié ses coups de crayon acérés verticaux et obliques pour des traits plus dans l’air du temps. Les nouvelles S90 et V90 sont de la meilleure veine : leur design les personnalise très habilement.

 

Volvo V90

Identique à celle de la XC90, la face avant est dominée par la calandre concave qui aligne des chromes verticaux. Le chrome cercle aussi cette imposante prise d’air qui s’étire entre des optiques LED sur deux niveaux élégamment effilées.

 

Volvo S90


L’ imposant capot dispose quatre nervures longitudinales qui lui confèrent une allure très respectable au véhicule. Tout en dessous, trois LED raclent le bitume. Le profil se veut épuré de bout en bout et court jusqu’à la malle arrière. Celle de la berline S90 est radicalement originale avec les optiques en C alors que le break V90 retient des luminaires encadrant le hayon comme sur les modèles XC. Les sorties d’échappement, parallélépipèdes chromées rejetées aux extrémités, participent à la belle tenue de l’ensemble.

 

Volvo S90


L’habitacle collectionne différents matériaux dont le cuir surpiqué, des inserts de bois, du pseudo bois vernis, de la moquette soyeuse et de la laine vierge : c’est pour le moins surprenant mais on s’y habitue d’autant plus aisément que l’habitabilité aligne d’excellentes cotes et favorise le confort global maximisé par le toit panoramique qui éclaircit remarquablement l’espace à vivre.

 

Volvo S90

 

La console centrale est longiligne et intègre à son extrémité les réglages de l’air co pour les passagers arrières .Dommage que le tunnel pénalise le confort de la personne assise au milieu de la banquette : ses jambes apprécieront les pauses sur longs parcours. Là où Volvo marque vraiment le coup c’est au niveau de l’instrumentation sécuritaire : caméras numériques, radars pour assistance au freinage, conduite semi-autonome sur autoroutes, reconnaissance des panneaux, tension et relâchement électrique des ceintures, fermeture confort des ouvrants et des fenêtres, détection d’animaux de grande taille, pilot assist,… tout y est ! Avec en ligne de mire « plus aucun blessé, aucun mort en 2020 » cher à Volvo !

 

Volvo S90

Pour mouvoir cet imposant gabarit de 4,96 m sur 1,88 m de large déclarant entre 1801 et 1892 kilos, Volvo s’en remet à des blocs 4 cylindres essence 2 litres de 254 et 320 chevaux ainsi qu’à des diesel d’une identique cylindrée délivrant 150, 190 et 235 chevaux. Boîte manuelle à 6 rapports et automatique à 6 et 8 rapports sont de la partie pour ce vaisseau amiral proposé en Kinetic, Momentum et Inscription. A éventuellement compléter par de nombreux pack visant tant la sécurité que le confort.

 

Volvo V90


Sur la route, ces « grosses » Volvo affichent on ne peut plus clairement leurs ambitions de grandes routières premium. Car leur terrain de prédilection n’est certes pas la conduite soutenue sur parcours sinueux : elles n’ont pas été conçues dans cette optique et laissent donc cette faculté à la concurrence germanophone. Par contre, ces suédoises avalent avec une délectation non feinte les grandes courbes et voies rapides.

 

En silence et avec une détermination qui n’entrave aucunement le bien-être royal de ses occupants choyés par des sièges en tous points remarquables…Nous avons beaucoup plus apprécié le diesel que l’essence dont la sonorité n’est pas des plus exquises.

 

Volvo V90


Précision: tout se commande depuis les poussoirs du volant et depuis l’écran de 9 pouces dont l’intuitivité n’est certes pas l’argument majeur.

Familiales abouties avec un volume de charge de 500 litres pour la 4 portes et 500 à 1526 litres pour la 5 portes, ces nouvelles pensionnaires du segment E ont pour elles une carrure statutaire réussie. Une alternative harmonieuse et séduisante aux vedettes allemandes, Lexus GS, Infiniti Q70 et autre Jaguar XF.

 

Volvo V90


.:Retrouvez tous nos essais ICI:.


 

 

Les Bancs de l'Eco
AutomoBelles
Signalisation
Roue Libre
Trucs & Astuces
Car of the Year

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remonter  

 

 


Copyright 2002-2020 (C)
All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by
Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite