FacebookTwitterGoogle Plusemail Rejoignez-nous
NL
  www.autopress.be
Essai Auto
Article rédigé par Bob MONARD     Publié le Vendredi 28 janvier 2016

 

Renaut Talisman : le losange haut de gamme !

Dans la littérature, le talisman tient sa force des images qu'il porte et de la matière dont il est fait. Ambitieux programme pour cette nouvelle Renault.

Par Bob Monard à Florence

Renaut Talisman


Une évidence : la 3ème génération de Laguna n’a jamais connu un franc succès. Croisons donc les doigts pour celle qui lui succède et la remplace tout en incarnant le nouveau haut de gamme Renault avec un patronyme peu commun. Sûr que la Talisman rompt catégoriquement avec la Laguna. En lieu et place du bicorps, on passe au tricorps. Le hayon appartient donc au passé! Comme le coupé. Pour les inconditionnels de la 5ème porte, la Talisman Grandtour fera l’affaire au prochain printemps.

 

Renaut Talisman

 

La silhouette (4,848 x 1,869 m) de la nouvelle venue est plutôt réussie. Son look et son empattement (2,808 m) en font une berline statutaire qui table sur une impressionnante calandre chromée avec le losange maison surdimensionné planté au beau milieu, ses optiques LED stylisées, son profil effilé avec une prise d’air latérale sur les ailes avant façon Jaguar XF et sa proue imposante qui plaque le véhicule à la route. Les feux arrières courent sur presque toute la largeur du coffre (608 à 1022 dm3) d’une ouverture et d’une profondeur des plus appréciables pendant que les catadioptres en forme de réglette surmontent les deux sorties d’échappement originalement évasées.

 

Renaut Talisman

 

L’habitacle privilégie l’espace à vivre. Tant à l’avant qu’à l’arrière où les grands tailles ne seront pas pénalisées. Certains plastiques durs de la console centrale contrastent avec ceux plus moussés de la planche de bord qui positionne R-LINK 2 de 8,7 pouces en position centrale pour accéder à l’info et au contrôle des paramètres du véhicule.


Mais pourquoi donc cet accoudoir central fixe qui interdit tout réglage longitudinal et en hauteur ?...Le cuir de la déclinaison Initiale Paris est franchement de qualité et participe grandement au bon confort général dont l’insonorisation est incontestablement le point fort.

 

Renaut Talisman


Sous le capot, deux 4 cylindres 1600 cm3 turbo. Un essence TCE de 150 et 200 chevaux. Et un diesel de 110, 130 et 160 ch. Ils sont en couple avec une boîte manuelle à 6 rapports et automatique à 6 et 7 paliers plus double embrayage. Par ailleurs, la Talisman associe ses 4 roues directrices à la technologie Multi-Sense qui agit sur l’amortissement piloté, la direction, le moteur, la boîte, la sonorité moteur et l’ambiance lumineuse à bord. A chacun de choisir son mode conduite : confort, économique, sportif,…c’est selon ! Et cela se commande via un bouton-poussoir devant le levier de vitesses.


On n’oubliera pas les différentes aides à la conduite et au stationnement. Comme les sièges avant massants, chauffants et ventilés.


Le comportement de cette traction est tout ce qu’il y a de plus rassurant : son châssis est une très belle réussite. Imperturbable sur tous les tracés, la Talisman s’agrippe remarquablement au revêtement de virage en virage sans jamais dévier de la voie qu’elle s’est choisie. Ou plutôt celle sélectionnée par celui qui la mène. Dommage toutefois ses (trop) grandes roues qui pénalisent quelque peu le confort bourgeois de cette familiale vouée aux longs déplacements. Dans le même registre, les suspensions un chouia fainéantes relayent trop directement dans l’habitacle les cassis et autres ornières : oui, ça pompe et nous préférons les trains roulants des nouveaux Espace et Kadjar.

Renaut Talisman


Alors ?... Si les inconditionnels de la marque seront séduits, les autres - qui vivent en Ford Mondeo, Peugeot 508,VW Passat, Opel Insignia et Skoda Superb - ne hausseront certes pas les épaules à la vue de la Talisman. Mais risquent de ne pas être d’emblée convaincus par les premiers kilomètres à son bord. C’est qu’il manque à la Talisman ce p’tit quelque chose d’indicible qui fait toute la différence. On dira « ce pt’it supplément d’âme sublimant ». Moderne et dynamique, maniable plutôt que vive, efficace et plaisante, celle qui fait désormais figure d’étendard du losange hexagonal possède tous les ingrédients pour scorer. Dont une élégance bien affirmée. Vraiment dommage qu’elle ne provoque pas ce »waaaaah » qui ponctue l’apparition de certaines créatures…


Les Bancs de l'Eco
AutomoBelles
Signalisation
Roue Libre
Trucs & Astuces
Car of the Year

 

 

 

 

Remonter  

 

 


Copyright 2002-2020 (C)
All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by
Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite