FacebookTwitterGoogle Plusemail Inscription gratuite à la newsletter NL
  www.autopress.be
Essai Auto
Article rédigé par Bob MONARD    Publié le Lundi 02 janvier 2017

 

Renault Scenic et Grand Scenic
Le style en priorité !

 
Bob Monard à Bordeaux

 

Renault Scenic et Grand Scenic


A l’image de l’Espace, la Scenic se métamorphose radicalement. Tout bénéfice pour l’esthétique. Mais les aspects pratiques ont-ils été préservés ? That’s the question !... Dévoilé en 1996, le monospace compact Scenic est élu « Voiture de l’Année 1997 »

 

Cinq millions d’exemplaires sont écoulés durant deux décennies. La 4ème génération du genre rompt catégoriquement avec les précédentes au niveau du design. Et sur ce point on ne peut qu’applaudir la nouvelle silhouette élancée : sa carrosserie bi-ton, ses grandes roues de 20 pouces sur toutes les versions, son imposant losange verticalisé au milieu de l’imposante calandre, son pare-brise plongeant, son toit panoramique optionnel, ses épaules clairement marquées, sa vitre arrière aux extrémités rehaussées,…c’est franchement réussi !

 

Renault Scenic et Grand Scenic


Que les accrocs au chargement massif se rassurent : la version courte se targue de la plus grande capacité de rangement et du plus grand volume de chargement de coffre de tout le segment C qui diffuse annuellement quelques 45.000 crossover et monospaces sur le marché belgo-luxembourgeois.

 

Renault Scenic et Grand Scenic


Par rapport à Scenic 3, cette Scenic 4 (4,406 X 1,866 X 1,653 m) confesse 2 cms supplémentaires en largeur, une garde au sol rehaussée de 4 cms et un empattement (2,734 m) augmenté de 3,2 cms. Par contre, le porte-à-faux arrière est réduit de 16 mm. Pour assurer une tenue de route optimale, les roues se coiffent de pneumatiques 195/55R20 avec une hauteur de flanc de 107 mm supérieure à la plupart des pneus 17 ou 18 pouces. De largeur identique à celle de son p’tit frangin, le Grand Scenic 7 places avoue lui 4,635 m de long et 1,655 en hauteur avec barres de toit.

 

Renault Scenic


Dans l’habitacle, la planche de bord séduit. Par son agencement idéalement structuré et par la qualité de ses matériaux : des plastics mous qui flattent l’œil et réjouissent les doigts. Chapeau ! L’affichage tête haute, la technologie Multi-Sense qui donne accès aux cinq modes conduite (neutre, sport, confort, personnalisé et éco), R-Link2 et son imposant écran vertical de 8,7 pouces sont les bienvenus.

 

Renault Grand Scenic

 

Comme les aides à la conduite : régulateur de vitesse adaptatif, freinage actif d’urgence avec détection de piétons, alerte de franchissement de ligne, d’angle mort et de fatigue, reconnaissance des panneaux de signalisation, caméra de recul…la dotation est riche. Les sièges avant offrent le soutien souhaité tandis que ceux de la banquette éclipsable 2/3 -1/3 (pour un plancher plat) via le One Touch Folfging depuis le coffre s’avèrent plus généreux aux places latérales. Quant à la malle arrière, elle engloutit 572 litres au lieu de 437 à 555 précédemment. Pour 596 litres en lieu et place de 564 à 785 dans le chef du Grand Scenic. Avec en sus les 63 litres des différents rangements dont la console centrale coulissante avec accoudoir intégré, 4 prises USB, 2 prises jack et une prise 12 volts.

 

Renault Scenic


Sous le capot, 6 diesel de 95 à160 ch avec boîte à 6 rapports ou auto EDC à double embrayage, 6 ou 7 vitesses. Et 2 essence de 115 et 130 ch avec boîte manuelle 6. Sans négliger le dCi 110 couplé à une technologie d’électrification Hybrid Assist qui fait chuter conso et émissions de 8 à 10% par rapport au dCi standard.
Alors ?...


Passés du dCi 160 au Tce 130, nous avons été enthousiasmés par leur tenue de cap sans faille. Et par une remarquable insonorisation. Si le diesel n’est pas un foudre de guerre tout en tirant honorablement son épingle du jeu, l’essence pourrait se montrer un tantinet plus vivace. L’unanimité s’opère au niveau du style : oui, le Scenic est un beau véhicule. Très réussi esthétiquement, il a néanmoins sacrifié un chouia de l’habitabilité et modularité globales de son aïeul.

 

Renault Grand Scenic

 

C’était le prix à payer pour le rendre plus moderne et encore plus agréable à vivre. Scenic est riche de 4 finitions (21.500 à 32.650 €) et Grand Scenic de 3 déclinaisons (24.600 à 34.150 €). L’ogre du déménagement familial se la joue désormais « pratique, raffiné et stylé ». Une option très pertinente de nos jours.

 

 

 

Les Bancs de l'Eco
AutomoBelles
Signalisation
Roue Libre
Trucs & Astuces
Car of the Year

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remonter  

 

 


Copyright 2002-2017 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite