Menu HTML / Javascript : Aperçu
FacebookTwitterGoogle Plusemail Inscription gratuite à la newsletter NL
  www.autopress.be
Essai Auto
Article rédigé parBob Monard      Publié le Mardi 09 janvier 2018

 

Kia Stinger
Les performances agréables

 

Kia Stinger

 

Berline fastback tendance sport, la nouvelle Kia Stinger (2.200 kg) s’impose comme le véhicule de série le plus rapide de l’histoire du constructeur coréen.

Puissante et élégante, elle semble avoir repris les contours de l’Audi A7 mais pas ses dimensions hors tout pendant que l’habitacle s’inspire des berlines Jaguar. Ni plus, ni moins. Diantre, de telles références, c’est pas rien avouez le.

 

Du Gran Turismo, selon ses concepteurs. C’est vrai : l’esthétique est loin d’être banale. Voire franchement réussie, oseront certains. D’aucuns lui trouveront un style un peu trop tuning avec ses pointes anguleuses chromées… En tous cas, personne ne lui contestera une tenue de cap imperturbable, une maniabilité remarquable et une puissance bien réjouissante…

Mais pourquoi ce patronyme Stinger ? Paraît qu’il évoque la vitesse (230 à 270 km/h) et l’exaltation (0 à 100 km/h en 4,9 et 7,6 sec) ! Des substantifs que chacun appréciera selon ses propres critères. Disponible en trois motorisations, la Stinger – propu ou quattro -opte soit pour un moteur turbo essence de 2,0 litres et 255 ch, un puissant 3,3 litres V6 bi-turbo et 370 ch ou encore pour un turbodiesel de 2,2 litres délivrant 200 ch.


Faut le reconnaître : c’est bien un véhicule conçu pour offrir une conduite enthousiaste et confortable sur longues distances dans une atmosphère orientée techno de luxe : le contrôle électronique des suspensions, les 5 modes de conduite Eco, Sport, Sport+, Confort et Smart, la direction assistée électrique à rapport de démultiplication variable (R-MDPS), la boîte auto « maison » à 8 rapports,… pas d’oubli majeur.


Porte à faux avant court (830 mm) et capot long, flancs sveltes, épaulements puissants, empattement allongé (2905 mm) pour un habitacle spacieux et porte-à-faux arrière long (1095 mm), la Stinger impressionne avec ses 4,830 m de long et 1,870 m de large pour 1,400 m de haut.

 

Ses déflecteurs avant, ses ouïes des passages de roue, les prises d’air latérales, le soubassement profilé et le diffuseur arrière intégré avec 4 sorties d’échappement, ses freins à disques Brembo avec étriers rouges, les jantes de 17, 18 et 19 pouces lui confèrent un look indéniablement peu commun. Avec un volume de 406 à 1164 litres via la banquette arrière fractionnable 1/3-2/3, le coffre avec hayon électrique intelligent est profond et facilement chargeable.

L’habitacle n’est pas en reste : console centrale du tableau de bord haut avec l'infodivertissement dans un large écran tactile, climatisation et ventilation en dessous. Face au conducteur se trouve l’épais volant gainé de cuir comme les ouïes circulaires en chrome satiné et les écrans de 7 et 8 pouces. Sont aussi de la partie le cuir Nappa, un affichage tête haute, un support de charge sans fil pour smartphones sur la console centrale tandis que volant chauffant, sièges avant chauffants et ventilés et des essuie-glaces avec capteur de pluie sont optionnels.

Parmi les aides à la conduite, on retient le système de gestion de la stabilité, l’alerte de collision avant avec assistant d’évitement et reconnaissance des piétons, le régulateur de vitesse intelligent avec Stop & Go, l’aide au maintien dans la voie, la détection du trafic arrière transversal, le moniteur panoramique avec guidage de stationnement pour les manœuvres à faible vitesse, la surveillance des angles morts et la gestion automatique des feux de route. Plus le système de surveillance de l’attention du conducteur contre la distraction ou la somnolence au volant ainsi que les sept airbags de série.

Alors ? Facturée de 45.700 à 54 .000 euros, cette Stinger peut se vanter d’être livrée archi-complète puisque seuls le toit ouvrant, la peinture métal et le cuir font figure d’option. Comparée à ses concurrentes Audi A4 et A5, BMW 3 et 4, Mercedes Classe C et autres Alfa Giulia, la Stinger en offre plus pour moins cher.

 

Dédiée aux flottes et aux gros rouleurs, elle offre donc une séduisante alternative. Mis à part ses conso annoncées (entre 5,6 et 10,6 litres) qui sur la route seront revues à la hausse et ses émissions (146 à 244 g de CO2).

Réussie à tous points de vue, la Stinger l’est. Si l’on excepte son habitabilité arrière assez chiche et son poids. Car pour ce qui de son look original, l’importance de ses équipement et la qualité de sa finition comme son confort et son comportement routier,… c’est très franchement réussi.

Notez encore que la Kia Stinger, comme toutes les Kia, est elle aussi garantie 7 ans ou 150.000 km et offre pendant toute cette période les mises à jour de cartographie TomTom.

 

         
  Kia Stinger   Kia Stinger  
         
  Kia Stinger   Kia Stinger  
         
  Kia Stinger   Kia Stinger  
         



Passionné(e) de voitures et de motos ?

Abonnez-vous à l'un de nos réseaux sociaux ci-contre et demeurez informés en temps réel de l'actualité automobile sur AutoPress

Twitter


Google+


Facebook



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remonter  

 

 


Copyright 2002-2018 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite