Rejoignez AutoPress sur FacebookRejoignez AutoPress sur Twitter
 
Home Auto Pratique Auto - Moto Archives Petites Annonces NL  
Abonnement Gratuit
Colophon
AutoPress en Favoris
Contactez AutoPress
Assurances auto
 

 

Nissan Micra VI

Plus consensuelle, mais quel moteur !

Texte & Photos : Benoît PIETTE

30/07/2012

 
Apparue il a presque trente ans, la Micra en est à sa quatrième génération et est devenue au fil des ans une référence pour tout citadin à la recherche d'une petite voiture pour se faufiler dans la jungle des grandes villes. Depuis sa présentation en 1982, ce choix a été opéré par environ 50.000 Belges.


Une ligne moins atypique


Nissan Micra VIAvec sa nouvelle face plus consensuelle, la Micra tourne le dos à la version précédente qui se caractérisait par ses phares haut-perchés à la manière du cross-over Juke.


L'arrière a subi également des modifications : même si le dessin général fait plus qu’évoquer celui de la précédente génération, il se veut plus discret. Sur le toit, on distingue un dessin étrange en forme de chevron censé réduire la résonance dans l'habitacle tout en le rigidifiant et l'allégeant. Le coffre a une capacité de 265 dm³ à 605 dm³ (banquette arrière rabattue). Notons aussi que le soubassement a été conçu pour favoriser les écoulements d'air et optimiser la portance négative qui conditionne la stabilité à vitesse élevée. La Micra affiche ainsi un Cx de 0,29.


Quant aux dimensions, la longueur a progressé de plus de 6 cm. Mais avec moins de 3,80 m, elle reste encore une des plus petites du segment. En outre, ces modifications ont aussi diminué le poids du véhicule : la nouvelle Micra reste à présent sous la barre des 1000 kg, ce qui est une prouesse à laquelle seule, la Mazda 2 nous avait accoutumés.


Mais cette cure d'amaigrissement ne signifie pas un équipement indigent : celui-ci reste complet. La version essayée possédait le Nissan Connect, qui regroupe le système de navigation et d'info divertissement (avec prise USB, mais sans fiche 12V… un oubli qui a fait bougonner mon petit voisin qui ne pouvait pas alimenter sa Play Station). Comme toute urbaine qui se respecte, le système Stop/Start est proposé. La Micra est déclinée dans les trois niveaux de finition traditionnels de Nissan à savoir, Visia, Acenta et Tekna.


Au niveau sécurité, la Micra a été gratifiée de quatre étoiles sur cinq aux tests Euro-NCAP : elle peut donc mieux faire...


Un trois pattes bien né et particulièrement sobre.


Disponible actuellement en cinq portes et uniquement en version essence 1.2 l en deux puissances de respectivement 80 et 98 Nissan Micra VIch., la Micra tourne résolument le dos aux sirène de l’huile lourde. Privilégier l'essence semble courageux car opposé aux aspirations des Belges qui, jusqu'à présent, plébiscitaient fortement la version diesel par rapport à la version essence (près de neuf Micra III sur dix ont été propulsées par un moteur diesel)


Mais ce choix est raisonnable car les nouvelles normes Euro 6 qui se profilent à l’horizon risquent de coûter très chers aux constructeurs qui s’obstineront à choisir le gazole comme carburant pour les citadines. Observons aussi que cet engouement pour le diesel n'est pas toujours très rationnel et uniquement limité à l’Europe.


Mais, on ne perd vraiment pas au change : malgré leur faible cylindrée, les deux moteurs à trois cylindres conçus par Nissan méritent que l'on s'y attarde :


Avec une puissance de 80 ch. à 6000 rpm , le 1.2 (HR12DE pour les intimes) possède un calage variable de la distribution et développe un couple de 108 Nm au régime élevé de 4000 rpm. Ses émissions de CO2 ne sont que de 115 g/km (125 g/km pour la CVT, objet de cet essai)


A l'usage, le bruit typique du trois cylindres est très contenu. Même si la transmission CVT patine un peu, ses montées en régime sont réjouissantes et permettent de s'incruster dans la circulation urbaine sans difficultés. Sur autoroute, et sans déclivité, elle fait mieux que se défendre : à 120 km/h, et en fonction d'une déclivité "douce", le compte-tours oscille entre 2200 et 2600 rpm. A cette allure, la Micra évolue dans un silence qui nous permet de repérer le bruit de vent autour de ses rétroviseurs extérieurs. Notons aussi une période de résonance du moteur vers 2500 rpm.


Nissan Micra VIPour plus de punch, une fonction sport peut être enclenchée par un petit bouton placé de manière très ergonomique sur le levier de vitesse. Engagée, elle donne des accélérations plus énergiques et maintient le rapport inférieur beaucoup plus longtemps ce qui augmente inévitablement le bruit dans l'habitacle. Ce mode n'est intéressant que pour s'extirper de situations où un dégagement rapide est souhaitable.


Quant à la version DIG-S (« DIG » pour Direct Injection of Gasoline - injection directe d'essence - et « S » pour Supercharger - compresseur), elle nous a vraiment bluffés : en adoptant un cycle de combustion de Miller (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_de_Miller ) combiné à une injection directe d'essence et à un compresseur de suralimentation, elle affiche une puissance de 98 ch. à 5400 rpm. Son couple de 142 Nm est atteint à 4400 rpm. Au dire de Nissan, la puissance du 1.2 DIG-S est analogue à un 1,5 atmosphérique mais sa consommation est similaire à un moteur de cylindrée unitaire.

Son essai nous a surpris : non seulement ce moteur est plus tonique, mais il est aussi plus sobre que son frère de 80 ch. (avec une transmission CVT, ce dernier nous avait concédé d’un banal 6,3 l/100 km). Sur un parcours varié le 1.2 DIG-S s’est permis de nous gratifier d’un beau 5,7 L aux cent kilomètres (mais pour les parcours uniquement urbains, ajoutons lui un bon litre…).
Nerveux à souhait, il prend rapidement ses tours et pour le peu que l’on n’y fasse pas attention, il vient vite frapper à la porte du Nissan Micra VIrupteur… Ses montées en régime nous ont permis d’en étonner plus d’un, et ce, d’autant plus que rien sur la carrosserie ne permet de le différencier de la version à 80 ch.


Sur notre exemplaire, ce moteur était secondé par une boîte manuelle à cinq vitesses. Malgré des rapports très longs (3000 rpm à 120 km/h), elle s’acquitte honorablement de sa tâche… mais il lui arrive d’accrocher. En outre, le mouvement du levier vers la marche arrière doit être bien décomposé.


Sur route, la suspension est dure voire même sautillante quand le revêtement est dégradé. En revanche, sur parcours sinueux bien entretenu, celle-ci procurera une bonne tenue de route.


Ses sièges particulièrement fermes sont plutôt adaptés aux déplacements urbains et n'atténueront que modérément les secousses engendrées par nos belles routes si prodigues en nids de poules et autres gendarmes couchés. Vu la capacité de la version DIG-S à s’extraire des agglomérations, il semblerait opportun d’améliorer leur assise afin de les rendre plus compatibles avec des voyages « au long cours »


En résumé


Nissan Micra VIAgréable et virant bien à plat, la Micra dispose d'un bon comportement routier. En ville, elle fera merveille grâce à son agilité et son rayon de braquage ultracourt (4,65 m). Son moteur 1.2 est à la page, et pour qui désire un peu plus de « peps », le DIG-S permettra d’exploiter un potentiel assez inédit pour ce genre de véhicule, d’autant plus que son appétit restera très mesuré en toute circonstance (avec Stop & Start ses émissions ne sont que de 95 g/km)… bref, de quoi oublier les relents nauséabonds du diesel !


En conclusion, la Micra reste fidèle à sa définition : une bonne petite voiture citadine permettant d'embarquer quatre adultes. Garantie trois ans, elle est à vous à partir de 12.000 EUR en version 80 ch. Pour 3000 EUR de plus, la version DIG-S vous fera entrer dans un monde où la sportivité n’est pas si inaccessible (on pourrait même imaginer une Micra Sport rien qu’avec des rapports de boîte plus serrés) Suivant les projections de l'importateur, cette dernière sera choisie par un quart des futurs clients.

 

Retrouvez tous nos précédents essais routiers


       
  Interviews Rubriques Pratique
       
  AutomoBelles Essais autos Petites annonces autos & motos
  Roue Libre Essais motos Panneaux de signalisation
    Assurances auto Contrôle technique
    Concept Cars Trucs & Astuces
Sur les bancs de l'Eco Voitures de l'année
      Importateurs autos et motos
       
Abonnement Gratuit à la newsletter AutoPress

 
 
       


 

 

 


Copyright 2002-2014 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun Home || Conditions Générales || Contact || Partenaires || Colophon  
Website templatesBusiness directory UKYellow pages USWebsite design companyWeb design directoryWeb design directory AustraliaWeb design directory CanadaFree cars / automotive web templates
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite