Menu HTML / Javascript : Aperçu
NL
AutoPress.be    AutoPress.be  
Essai Auto
Article rédigé parBob Monard 
     Publié le
Mercredi 07 avril 2021

Peugeot 508 PSE

La familiale vitaminée !


 

Photos

 

Peugeot s’est toujours illustré en sport auto ! Des 24 Heures du Mans au Dakar, du championnat du monde des rallyes à la course de côte de Pikes Peak, le lion a rugi - et avec quelle sonorité - dans le monde entier.

 

Et v’là que du Roi des animaux s’insinue désormais dans la 508, berline familiale (4,750 x 2,098 X 1,404 m) et break bien tous rapports : leur coffre respectif atteint 487 et 530 sièges non éclipsés.

 

Tant le look coupé avec sa ligne de toit fuyante, l’i-Cockpit, le digital omniprésent, les blocs diesel et essence associés à une boîte auto à 8 paliers sans oublier un hybride rechargeable répondent présent !

Après les glorieuses 404, 504, 405 (voiture de l’année 1988), 406, 407 et 408, la 508 en est à sa deuxième génération. Et Peugeot vient à nouveau de remettre son ouvrage sur le métier en dopant copieusement son haut de gamme. On part du thermique 1.600 cc 4 cylindres de 200 ch et on lui greffe un électrique de 110 ch sur l’avant.

 

Et un de 113 ch sur l’arrière. On y ajoute la transmission intégrale. Au bout du compte, ce ne sont pas moins de 360 ch qui piaffent : le 0 à 100 km/h est bouclé en 5,2 secondes et la caisse flirte avec les 250 km/h !


Evidemment, la bête est nippée en conséquence : calandre, bouclier, jantes alliage de 20 pouces, sorties d’échappement, diffuseur central sont dans le ton pour distinguer cette bagnole pleine de peps et reconnaissable à ses teintes exclusives (gris selenium, noir perla nera et blanc nacré) de carrosseries sur lesquelles se greffent trois griffes d’un vert chartreuse.

 

L’habitacle est dans la même nuance : le volant typique, l’animation graphique, plus les baquets tissu/cuir sellier nappa/alcantara avec surpiqûres kryptonite. La recharge de smartphone sans fil, le pack inviolabilité ...la berline se veut gavée à souhait. Parmi les options figurent le pare-brise acoustique chauffant et le toit ouvrant panoramique électrique avec velum d’occultation.


Pour déguster cette mixture ultra léchée, Peugeot Belgique nous emmène à Mettet. Non pour savourer une Brogne. Mais bien pour quelques tours du circuit Jules Tacheny.
Et franchement, on s’est régalés. Cette 508 PSE, c’est dr jekyll and mr hyde.

Si la 508 conventionnelle a pour elle un style séduisant et brille par le dynamisme de son comportement, le 508 PSE est une vraie bombe cachée sous des atours pas trop ostentatoires. Nous l’avons mise à l’épreuve de virage en virage, de montée et descente, de franches accélérations en freinages appuyés, et le plaisir était total. Aucun ressenti d’une pédale de frein devenue spongieuse, pas de réaction de mauvaise humeur de la caisse,... seul le parfum « compet »au retour dans les stands confirmait le rythme soutenu que lui avions infligé.


Alors si l’habitacle loge ses occupants dans la pénombre, l’agilité, la réactivité et la sûreté de la PSE les plonge dans une frange de plaisir catégorique.


Performante et confortable, cette 508 PSE s’accommode de tous les types de conduite : du plus moelleux au plus nerveux.

Constructeur généraliste, Peugeot mise sur le « quality time ». A raison. Et avec brio.
Cette 508 PSE s’affiche à 67.850 € et 69.850 € pour la SW. Avec 8 ans de garantie sur la batterie qui exigera de 2 à 7 h de recharge selon la borne.

PSE : Peugeot Sport Engineered

 

 

Photos

Cliquez sur la vignette pour l'afficher à sa taille réelle

 

 

 

     
         
 
         
 
         


Passionné(e) de voitures et de motos ?

Abonnez-vous à l'un de nos réseaux sociaux ci-contre et demeurez informés en temps réel de l'actualité automobile sur AutoPress


     

    



 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright 2002-2021 (C)

All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by
Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite