FacebookTwitterGoogle Plusemail Inscription gratuite à la newsletter NL
  www.autopress.be
Eco Conduite
Article rédigé par Marc LEBRUN     Publié le Mardi 10 novembre 2015

 

Eco conduite, mode d'emploi


Eco DriverLa conduite dite « eco », ou « eco driving » est un ensemble de gestes simples à poser, mais qui se traduit par une économie drastique du carburant et, par prolongement logique, des émissions de CO².

Cette conduite raisonnable mais aussi et surtout raisonnée se révèle bénéfique à tout point de vue : économie de carburant, émissions de gaz à effet de serre limitées, conduite plus décontractée et prévention des risques d’accidents.

Dans éco conduite, il y a conduite
Pensez donc à adopter une position de conduite confortable mais efficace.
Avant de prendre la route, réglez vos rétroviseurs extérieurs ainsi que votre rétroviseur intérieur de manière à avoir une vue large et bien dégagée autour de votre véhicule.

Pensez aussi et surtout à vous positionner correctement sur votre siège afin d’éviter une accentuation de la fatigue, des crispations et de prévenir tout décrochement de votre véhicule.

Les bras doivent êtres légèrement fléchis, vous devez pouvoir poser les paumes de vos deux mains sur le haut du volant sans détacher vos épaules du dossier. Il en est de même pour les jambes, puisque votre jambe gauche doit également se trouver légèrement fléchie alors que la pédale d’embrayage est enfoncée.

Ainsi positionné, vous serez en mesure d’anticiper tout décrochage du véhicule, puisque votre pied gauche bien calé sur le repose-pied vous renseignera sur le train avant tandis que vos épaules se chargeront du train arrière.

Pour ce faire, réglez votre dossier, votre assise ou la hauteur et la profondeur de votre volant.

Les points essentiels de l’éco conduite se résument au nombre de trois :

- l’anticipation
- l’accélération
- le passage des rapports

Dans une moindre mesure, nous pourrions y ajouter le freinage et les virages trop serrés, ces derniers constituant en effet un frein à l’inertie initialement conférée au véhicule.

Nous pourrions également relever et dénoncer les accessoires considérés comme « énergivores », tel que la climatisation, l’air conditionné, le dégivrage ou les sièges chauffants, mais personnellement, nous n’en tenons pas compte lors de nos essais.
Dans le même ordre d’idée, évitez tant que faire se peut d’ouvrir le toit et les vitres latérales lors de vitesses élevées, l’air s’engouffrant dans l’habitacle constitue des turbulences et un frein.

Le bon sens prévaut également lorsqu’il est question de coffres de toit, porte bagages et autre porte skis qui doivent être démontés lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

L'anticipation

L’anticipation se révèle primordiale au niveau de l’éco conduite.
Feux tricoloresAccélérer à l’approche d’un feu tricolore, d’un stop, d’un céder le passage, d’une école ou d’un carrefour sont autant de mauvais exemples à ne pas reproduire.
Levez le pied droit et bénéficiez de l’inertie sans aide du moteur.
Evitez de freiner au dernier moment, c’est inutile et potentiellement dangereux, puisque vous anéantissez la sollicitation du moteur dans un délai très bref.

Quelques trucs :

- Si vous évoluez sur un tracé qui vous est inconnu, et pour autant que la signalisation ne soit pas des plus précises, référez-vous aux poteaux des lignes aériennes qui vous indiqueront d’éventuels croisements non signalés. En ce cas, anticipez en relâchant la pression sur l’accélérateur.

- A l’approche d’un feu rouge, levez le pied tout en étant attentif aux feux réservés aux piétons ou encore aux feux destinés aux transports en commun.
En effet, ces derniers ont tendance à précéder les feux pour les automobilistes. Ceci vous évitera une immobilisation totale et un redémarrage pénalisant en terme de consommation.

- A l’approche d’un rond-point, anticipez en vous assurant avant l’entrée dans ce dernier qu’aucun véhicule ne soit en approche afin de fluidifier le trafic d’une part et d’éviter ensuite l’immobilisation du véhicule en vous engageant dans le rond point sans modifier votre vitesse.

L’accélération

L’accélération est, plus encore que le freinage, l’ennemie mortelle de l’éco conduite.
PédalesLa plupart des véhicules actuels disposent d’un affichage de la consommation instantanée. Afin de vous familiariser avec la pression à adopter sur votre sacro sainte pédale de droite (n’y voyez aucune allusion politique) n’hésitez pas à le consulter, vous constaterez qu’une pression même minime affecte votre consommation dans des proportions alarmantes. Il n’est pas anormal d’y lire des chiffres dépassant parfois les 30 litres !

Pour certaines victimes du syndrome dit de la semelle de plomb, le régulateur de vitesse, ou cruise control pour les puristes, peut se révéler efficace, mais préférez-lui le limiteur.

La raison en est simple, puisque le régulateur vous garantit théoriquement une vitesse linéaire, sauf que le relief de notre plat pays ne l’est pas quant à lui. Il accélérera donc en côte afin d’atteindre à tout prix la vitesse programmée. Et quand je dis à tout prix, je pense à celui du carburant… aussi.

Avec la fonction limiteur engagée, vous n’accélérerez pas forcément, 10 km/h de moins dans une petite côte belge, pas de quoi fouetter sa grand-mère quand même !

Dans le cas des pentes, n’hésitez pas à relâcher totalement l’accélérateur (rapport maximal enclenché) si cette dernière est sévère ou moyenne, ou de passer en mode neutre (point mort) si cette dernière est légère.

Petite précision toutefois : ne coupez JAMAIS le moteur dans une pente, auquel cas votre direction et votre freinage seront portés aux abonnés absents, au même titre que votre présence sur votre lieu de travail pour les semaines qui suivent.

Le passage des rapports

Les véhicules actuels, et surtout les motorisations diesel, proposent un couple disponible dès les plus bas régimes, soit vers les 1.850 tr/min de manière générale.
ICouple maximalnutile donc, voire pénalisant, de pousser dans les tours, tout est déjà à votre bienveillante disposition.

Le passage des rapports doit donc s’opérer alors que votre moteur a atteint son couple (données disponibles sur votre certificat de conformité), au-delà, c’est la surconsommation assurée et, dans la foulée, toute l’admiration de votre pompiste préféré.

De nombreux véhicules disposent également du Gear Indicator, à savoir l’affichage du passage de rapport. Intéressant, certes, mais pas toujours très précis ni fiable.

Au démarrage, n’accélérez pas de manière trop franche, mais n’évoluez pas non plus à l’allure d’un petit gris sur la bucolique route des vacances par une tiède soirée d’été. Le but est d’atteindre le couple du véhicule le plus rapidement possible, sans écraser l’accélérateur de manière définitive et irréversible.

En résumé, on évite d’accélérer comme un dératé, on évite de piler sur ses freins et on change ses rapports à bon escient !


Le législateur, le bien nommé, l’a bien compris : il faut agir en fonction de l’éco conduite en adaptant les voiries, en créant de très jolis ronds-points, des dos d’ânes, des casse-vitesse et autres zones 30 pour lesquelles la première vitesse ne suffit plus mais que la deuxième n’apprécie pas plus.


Formule logique en soi, puisque accises (fabuleuses) sur le carburant multiplié par le freinage et le redémarrage, égale surconsommation bénéfique pour les maigres caisses de l’état.


Voir aussi les voitures sur les Bancs de l'Eco


Les Bancs de l'Eco
AutomoBelles
Signalisation
Roue Libre
Trucs & Astuces
Car of the Year

 

 

   
Remonter  

 

 


Copyright 2002-2017 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite