Menu HTML / Javascript : Aperçu
FacebookTwitterInstagramRejoignez-nous sur TumblrRejoignez-nous sur Pinterestemail NL
AutoPress.be    AutoPress.be  
Actualité Automobile
Publié le  Mardi 21 avril 2020

Audi

La nouvelle A3 Berline


 

Photos

 

Audi présente sa deuxième génération de l’A3 Berline. Cette compacte quatre portes est intégralement connectée et numérisée, du système d’infodivertissement aux systèmes d’aide à la conduite. À l’abri sous l’élégante carrosserie, des groupes motopropulseurs partiellement électrifiés et une suspension au réglage plus fin garantissent une expérience de conduite aussi efficiente que dynamique.


L’arrière plus haut que sur la version précédente ainsi que le grand diffuseur permettent d’améliorer les performances aérodynamiques. Concrètement, la nouvelle A3 Berline équipée du 2.0 TDI de 110 kW (150 ch) obtient un coefficient de traînée de 0,25, soit un gain de 0,04 par rapport au Cx de la première génération.

 

Les prises d’air réglables à l’aide de deux modules à ailettes à commande électrique nichés derrière la calandre Singleframe ne sont pas non plus anodines dans cette amélioration.

Le poste de conduite de l’A3 Berline est totalement dédié au conducteur, du design de l’habitacle aux éléments de commande et d’affichage. Ainsi, le tableau de bord avec l’écran tactile MMI central est légèrement orienté vers le conducteur. Cet écran d’une diagonale de 10,1 pouces est facile à utiliser. De série, le système comprend la reconnaissance d’écriture ainsi que la commande vocale naturelle, et, en option, il peut tirer parti des capacités du cloud.

Le combiné d’instruments de 10,25 pouces derrière le volant est également numérique dès le modèle de base. À l’instar de l’Audi virtual cockpit plus, il mesure 12,3 pouces et propose trois modes d’affichage différents, dont un graphisme sportif avec chiffres inclinés et une présentation particulièrement dynamique.

 

Le régime moteur et la vitesse sont ici représentés sous la forme de diagrammes à barres avec des éléments graphiques angulaires rouges. En option, l’affichage tête haute peut venir compléter le concept d’affichage, en projetant les informations importantes directement sur le pare-brise dans le champ de vision direct du conducteur.

À son lancement, la nouvelle A3 Berline est proposée avec deux moteurs TFSI et un moteur TDI. Tous trois ont un point commun : leur grande efficience. Le 35 TFSI, un moteur à injection directe de 1,5 litre, développe 110 kW (150 ch) et existe dans deux versions : soit avec une nouvelle boîte manuelle à six vitesses (consommation en cycle combiné en l/100 km : 5,0 – 4,7 ; émissions de CO2 en cycle combiné en g/km : 114 – 108), soit avec une boîte S tronic à sept rapports assurant des transitions très rapides (consommation en cycle combiné en l/100 km : 4,9 – 4,7 ; émissions de CO2 en cycle combiné en g/km : 113 – 107).

Outre la technologie des cylindres à la demande, le groupe motopropulseur combiné à la transmission S tronic à double embrayage fait appel à un système d’hybridation légère 48 volts. Il récupère l’énergie pendant la décélération, épaule le moteur avec jusqu’à 50 Nm de couple lors du démarrage ainsi que d’une accélération à partir d’un faible régime moteur et permet à l’A3 Berline de se laisser glisser avec le moteur coupé dans de nombreuses situations. Dans des conditions au quotidien, ce système peut réduire la consommation de jusqu’à 0,7 litre aux 100 kilomètres.

Le 2.0 TDI de 110 kW (150 ch) (consommation en cycle combiné en l/100 km : 3,9 – 3,6 ; émissions de CO2 en cycle combiné en g/km : 101 – 96) est associé à une boîte automatique S tronic à sept rapports recourant à la technologie shift-by-wire pour le passage des rapports. Deux autres moteurs suivront quelques semaines après le lancement sur le marché.

 

Le 2.0 TDI de 85 kW (116 ch) travaille de concert avec la même boîte manuelle à 6 vitesses que le modèle 35 TFSI qui transmet la puissance aux roues avant. À l’image du 1.5 TFSI, le trois cylindres 1.0 TFSI de 81 kW (110 ch) sera disponible avec une transmission manuelle et en version à hybridation légère 48 volts avec une transmission à double embrayage.

Les préventes de la nouvelle A3 Berline commenceront fin avril 2020 et les premières livraisons sont prévues pour l’été. Les prix de la version 35 TFSI de 110 kW (150 ch) démarrent à 29 600 euros. Le modèle trois cylindres 30 TFSI, qui sera commercialisé peu après, sera proposé à partir de 27 200 euros.

 

Photos

Cliquez sur la vignette pour l'afficher à sa taille réelle

 

     
         
     
         
     
         
     
         

Passionné(e) de voitures et de motos ?

Abonnez-vous à l'un de nos réseaux sociaux ci-contre et demeurez informés en temps réel de l'actualité automobile sur AutoPress


AutoPress on Facebook  AutoPress on Twitter  AutoPress on Instagram   AutoPress on Pinterest

  AutoPress on Tumblr  AutoPress on Linkedin 



   Ecoutez Viva+            Viva+ sur Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright 2002-2020 (C)
All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by
Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite