Menu HTML / Javascript : Aperçu
FacebookTwitterInstagramRejoignez-nous sur TumblrRejoignez-nous sur Pinterestemail NL
  www.autopress.be
Actualité Automobile
Publié le  Jeudi 21 mars 2019

Cent ans d'automobiles Citroën

Un peu d'histoire...


Citroën 2 cv de 1948
 

Photos

 

André Gustave Citroen voit le jour à Paris le 5 février 1878, fils d'un père hollandais et d'une mère polonaise. Durant sa jeunesse, il voyage vers le pays natal de sa mère et il y fait une découverte qui va changer sa vie : des engrenages aux chevron, qui peuvent transférer plus de puissance avec moins de force. Il achète cette invention et, de retour à Paris, la fait breveter, en même temps que d’autres applications de fer et d’acier.


Recommandé par son frère, André Citroën - entretemps, avec des trémas sur le « e » - sera nommé manager afin de sauver les usines automobiles Mors en 1908, non seulement pour augmenter la qualité, mais surtout grâce à ses idées remarquables en publicité et en marketing. Il achètera les usines Mors qui existeront jusqu'en 1925, ensuite ces bâtiments du 15ème arrondissement de Paris seront transformés en laboratoires du Bureau d'Études de Citroën.

Quand André Citroën est appelé sous les armes en 1914, il découvre rapidement la pénurie des munitions de l'armée française. Il prépare un plan d'entreprise pour fabriquer des obus à grande échelle, un plan financé par ses relations. Ainsi, il arrive à convaincre l'état-major de ses idées. Il va transformer en 1915 des jardins ouvriers à Javel, dans le sud-ouest Parisien, en usine de guerre. Ses ouvriers sont sans exception des femmes, étant donné que les hommes sont partis au combat. Citroën comprend qu'il faut s'adapter et leur offre des crèches et des épiceries, peu conventionnelle pour l’époque.

Le visionnaire André Citroën ne croit pas que la Grande Guerre durera longtemps. Il réfléchit à ce qu'il peut faire après. La production en série de voitures lui semble l'idéal. Il veut mettre à profit son expérience dans la production de masse d’obus. Il décide de produire un véhicule pour le grand public. En 1917, il achète quelques voitures aux États-Unis, qui sont démontées par ses ingénieurs. Jules Salomon, dessinateur de voitures françaises vendues sous la marque Le Zèbre, dessine la première Citroën 10HP. Le prototype sera présenté fin 1917 à l'état-major dans les casernes de Roanne. Mais il faudra encore attendre 12 mois avant que la paix revienne en Europe occidentale. À partir de ce moment, Citroën peut vraiment commencer à créer sa propre marque automobile.

A partir du 11 novembre 1918, à la fin de la guerre, ça se concrétise. Une dizaine de jours après, le prototype du 10HP Citroën est présenté au Service des Mines en France, afin d'obtenir l'autorisation de la faire circuler sur le sol français. Après quelques modifications, ce service donne son accord. Ça durera encore plus de six mois avant que les premiers exemplaires soient livrés aux clients impatients. Dès janvier 1919, la demande augmente grâce aux publicités qui sont publiées dans plusieurs quotidiens et hebdomadaires.

Les premières Citroën Type A, en version 4 places sous capote, n’étaient pas disponibles en plusieurs teintes contrairement à ce qu’on peut lire, elles étaient uniquement disponibles en Gris Artillerie - il semble qu'André Citroën a pu acheter une quantité restreinte de peinture provenant de l'armée.
Comment reconnaitre une toute première Citroën ? On peut les identifier par l'absence d'une barre entre les phares. Celle-ci n’est apparue qu’à partir de 1920.

Ce phénomène se fait aussi ressentir à l'étranger. En Belgique, Hector Evrard sera désigné comme représentant. Il habite 19, Rue du Gouvernement Provisoire à Bruxelles - une maison bourgeoise qui n'a rien d'un garage automobile. Hector Evrard sera contacté immédiatement par Marc Devergnies de Binche, qui veut devenir concessionnaire Citroën. Le 6 mai 1919, le premier virement est fait à Evrard, qui le fait suivre à l'entreprise à Paris. Le concessionnaire Citroën actuel de La Louvière porte toujours le même nom et est probablement le plus ancien garage Citroën au monde.

En 1924, la première succursale étrangère de Citroën s’implante en Belgique, rue de l'Amazone, et deux ans plus tard, un showroom ouvrira ses portes au Boulevard Adolphe-Max.
Dans les années ‘30, le bâtiment iconique Place de l’Yser ouvre ses portes et restera le siège de Citroën Belux jusqu’en 2012.


Pour fêter le centenaire de Citroën, plusieurs rassemblements et expositions sont prévus - en Belgique comme à l’étranger.

 

Une grande exposition ‘Citroën 100 Years’ aura lieu à Autoworld du 27 juin au 5 septembre.


 

 

Photos

Cliquez sur la vignette pour l'afficher à sa taille réelle

 

  Citroën Paris   Citroën Yser Bruxelles  
         
  Cortège Présidentiel De Gaule Citroën   Citroën Six-H  
         
  Autochenille Citroën   Citroën 2 cv de 1948  
         


Passionné(e) de voitures et de motos ?

Abonnez-vous à l'un de nos réseaux sociaux ci-contre et demeurez informés en temps réel de l'actualité automobile sur AutoPress


AutoPress on Facebook  AutoPress on Twitter  AutoPress on Instagram   AutoPress on Pinterest

  AutoPress on Tumblr  AutoPress on Linkedin 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright 2002-2019 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite