Menu HTML / Javascript : Aperçu
FacebookTwitterGoogle Plusemail Inscription gratuite à la newsletter NL
  www.autopress.be
Actualité Automobile
Publié le Mardi 30 janvier 2018

 

Volkswagen up! GTI
Hommage à une icône

 

Volkswagen up! GTI

 

Une sportive au format de la GTI d’origine. Cette petite GTI va permettre aux jeunes automobilistes d’exaucer un rêve et aux moins jeunes de le raviver : 42 ans après les débuts de la première Golf GTI, la nouvelle up! GTI fait ses premiers tours de roue. Cette sportive reprend le format de la GTI d’origine.

 

Par sa conception et sa puissance, la up! GTI de 115 ch (85 kW) s’apparente à la Golf GTI I de 110 ch (81 kW) présentée en 1976. Véritable concentré de puissance, la nouvelle up! GTI rend hommage à cette icône avec ses dimensions accrocheuses, son faible poids, son moteur puissant et économe (consommation WLTP en cycle mixte : 5,6 à 5,7 l/100 km), son appui aérodynamique marqué sur l’essieu arrière et sa suspension sport, sans oublier les emblèmes GTI (notamment le liseré rouge sur la grille de calandre, les étriers de frein rouges et le revêtement des sièges au motif à carreaux Clark).

 

Volkswagen up! GTI

 

Il est certain qu’avec sa vitesse de pointe de 196 km/h, cette sportive insuffle un plaisir de conduite inédit au segment des citadines, rappelant ainsi la toute première Golf GTI compacte. La suspension sport sophistiquée est typique des GTI. Elle permet d’être aussi agile qu’un kart et offre un confort de haut niveau. La GTI sera la première up! à embarquer un filtre à particules essence. Avec son nouveau système de catalyseur, elle satisfait à la nouvelle norme antipollution Euro 6 AG.

L’ADN de la GTI I en héritage

 

Avec la nouvelle up! GTI, Volkswagen fait un clin d’œil à trois lettres magiques. Quand elle est arrivée sur le marché dans les années 1970, la première Golf GTI a permis au grand public de rouler de manière sportive. La nouvelle voiture compacte Volkswagen s’est immiscée d’un coup sur ce terrain, là où jusqu’à présent les grosses berlines et les voitures de sport onéreuses imposaient leur rythme.

 

Volkswagen up! GTI

 

La GTI était immédiatement reconnaissable à l’avant par sa bande rouge sur la grille de calandre noire, par la double bande noire au-dessus des bas de caisse, et à l’arrière, par un cadre également noir sur le hayon. Ses 110 ch ne devaient propulser qu’un poids à vide de 810 kg. Les principales performances routières du nouveau venu de l’époque, qui, lorsqu’il est en bon état, se vend aujourd’hui encore plus cher qu’une up! GTI neuve, sont les suivantes : vitesse maximale de 182 km/h et 0 à 100 km/h en 9,0 s.

 

Le modèle présentait un mélange dynamique intégré dans une carrosserie compacte (3 705 mm de longueur, 1 628 mm de largeur sans rétroviseurs extérieurs et 1 390 mm de hauteur), arborait un design affûté comme s’il avait été découpé au couteau et était peint de façon classique. Lors de la mise sur le marché, les coloris suivants étaient disponibles : Mars Red et Diamond Silver. Plus tard, White et Black se sont également imposés comme des couleurs GTI. Aujourd’hui encore, cette toute première GTI influe sur les ingénieurs et les designers du monde entier.

L’essence d’une sportive

 

La nouvelle up! GTI suit cette véritable leçon de conception d’une voiture de sport compacte légère et sobre : un maximum de puissance dans une voiture compacte, au design séduisant, dynamique et économe. En 1976, une voiture compacte comme la Golf était à peu près aussi grande qu’une citadine moderne de 2018 dans le style de la up! : la up! GTI mesure 3 600 mm de longueur, 1 478 mm de hauteur et 1 641 mm de largeur (hors rétroviseurs extérieurs).

 

Volkswagen up! GTI

 

Elle est ainsi certes moins allongée de 105 mm que la Golf GTI I, mais elle est 88 mm plus haute et 13 mm plus large. Dans l’habitacle, la nouvelle venue marque en outre des points en proposant un espace du niveau de la GTI d’origine. En greffant les gènes modernes de la GTI (un moteur turbo de 200 Nm) sur la carrosserie de la up!, au design tout aussi net et affûté, Volkswagen a redonné une seconde vie fascinante au concept qui caractérisait la première Golf GTI.

La transformation GTI

GTI des temps modernes

 

Les principales caractéristiques de la nouvelle up! GTI apparaissent comme celles d’une Golf GTI I propulsée à l’ère moderne (poids : 1 070 kg, beaucoup plus d’airbags, de calculateurs et d’aciers à haute résistance, vitesse maximale : 196 km/h, 0-100 km/h : 8,8 s, coloris : à nouveau classiques et typiques pour la GTI, à savoir les tons uniformes Pure White, Red, Dark Silver métallisé et Black Pearl).

 

Volkswagen up! GTI

 

En option, la couleur contrastante Black est disponible pour le toit de la up! GTI blanche, rouge ou argent. La suspension sport et le comportement de la direction assistée électromécanique sont parfaitement coordonnés. Un émetteur sonore fait en sorte que la up! sonne à l’intérieur comme une GTI, mais qu’elle soit adaptée à la ville d’un point de vue extérieur.

Le moteur GTI

Tout a commencé par le moteur

 

L’histoire de la up! GTI commence exactement comme dans les années 1970, quand une petite équipe de passionnés de sport automobile a conçu la première Golf GTI : ils ont récupéré le moteur le plus puissant qui pouvait être implanté dans la voiture compacte (quatre cylindres, 1 588 cm3, injection électrique, K-Jetronic). L’histoire s’est répétée : l’équipe a sélectionné le 1.0 TSI, un moteur essence suralimenté à injection directe qui équipe par exemple les actuelles Polo et Golf.

 

Volkswagen up! GTI

 

Le TSI trois cylindres de 999 cm3 est un bloc compact et léger de la famille de moteurs EA211. Il se caractérise notamment par deux arbres à cames en tête entraînés par courroie crantée. Les deux arbres à cames sont réglables afin de réduire la consommation et les émissions, mais aussi afin d’améliorer le déploiement de puissance. Les perfectionnements comme le turbocompresseur avec une soupape de décharge (un « Wastegate ») à actionneur électrique, le collecteur d’admission avec radiateur d’air de suralimentation intégré et le collecteur d’échappement intégré à la culasse génèrent la puissance et assurent l’efficacité.

 

Le mélange de carburant est pulvérisé directement dans les chambres de combustion sous une pression de 350 bars. Ainsi équipé, le petit moteur léger à douze soupapes développe une puissance de 115 ch entre 5 000 et 5 500 tr/min. Le moteur à injection directe transmet à l’essieu avant son impressionnant couple maximum de 200 Nm entre 2 000 et 3 500 tr/min, au travers d’une boîte manuelle à 6 vitesses. Pour rappel, en 1976, la GTI I délivrait 140 Nm à 5 000 tr/min.

Filtre à particules essence

 

La up! GTI est l’une des premières Volkswagen à être dotée d’un filtre à particules essence, disposé près du moteur. Ce filtre réduit jusqu’à 95 % des émissions de particules. Après avoir passé le turbocompresseur, les gaz d’échappement sont conduits directement vers le filtre à particules.

 

Volkswagen up! GTI

 

Grâce à son enduction spécifique, celui-ci fonctionne en parallèle comme un catalyseur classique. Dans le premier module d’épuration, la suie (C) est retenue et convertie en dioxyde de carbone (CO2) dans les phases de régénération. Cette fonction de catalyseur réduit trois autres composants présents dans les gaz d’échappement : le monoxyde de carbone (CO), l’oxyde d’azote (NOx) et les hydrocarbures (CnHm).

 

Des réactions catalytiques les transforment en dioxyde de carbone (CO2), en azote (N2) et en eau (H2O). Un deuxième catalyseur trois voies assure le respect des valeurs limites y compris en cas de fortes charges. Ainsi, la up! GTI respecte d’ores et déjà la nouvelle norme antipollution européenne Euro 6 AG.

Homologation WLTP

 

La consommation et les émissions de la up! GTI ont été calculées selon la nouvelle procédure WLTP (procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers). Autre nouveauté, les essais RDE (Real Driving Emissions) permettent de mesurer la consommation et les émissions sur la route, en conditions réelles. La consommation en cycle mixte selon la procédure WLTP s’élève à 5,6-5,7 l/100 km, ce qui correspond à une consommation NEDC de 4,8 l/100 km. À la fois efficace et dynamique, le moteur TSI fait de la dernière des up! l’une des voitures les plus agiles de sa catégorie malgré sa faible consommation.

 

Volkswagen up! GTI

L’extérieur GTI

Partie avant GTI

 

Rien n’a changé sur ce point durant les 42 dernières années : une GTI se reconnaît d’emblée comme telle, grâce aux emblèmes GTI, qui sont une sorte de certificat d’authenticité de Volkswagen. À l’avant, il s’agit de la bande transversale rouge dans la grille de calandre. Le logo GTI y est incorporé.

Silhouette GTI

 

De côté, la plus puissante de toutes les up! apparaît tout de suite comme une GTI. Sous cet angle, ce sont des caractéristiques comme les doubles bandes transversales noires au-dessus des larges caches des bas de caisse qui font référence à la GTI d’origine. La largeur et l’espacement entre les bandes sont inspirés des dimensions retenues sur la Golf GTI de la première série.

 

Volkswagen up! GTI

 

Les étriers de frein rouges de l’essieu avant (la GTI est la première up! à être équipée de freins de 15 pouces) se distinguent bien entre les branches polies des nouvelles jantes. Les jantes conçues par Volkswagen R sont particulièrement bien mises en valeur par les passages de roue étant donné que le déport de jante a été réduit de 4 mm et que la voie a été élargie de 8 mm à l’avant et à l’arrière. La suspension sport de série avec réglage de profondeur de 15 mm contribue également à dynamiser la silhouette.

Partie arrière GTI

 

Le hayon de tous les modèles up! est noir. C’est pourquoi cette particularité est conservée quasiment systématiquement, dans le style de couleur de la première Golf GTI. Les vitres latérales teintées à l’arrière y sont assorties. Un becquet arrière revisité, prolongeant visuellement la ligne de toit, se trouve en haut du hayon. Ce becquet noir est plus grand que sur toutes les autres up!.

 

Volkswagen up! GTI

 

Ceci n’est toutefois pas uniquement dû à des raisons stylistiques : le becquet arrière plus large assure plus exactement une plus grande pression d’appui sur l’essieu arrière et ainsi une tenue de route optimisée à haute vitesse. Dans la partie inférieure du hayon se trouvent un liseré rouge et le logo GTI qui identifie cette Volkswagen comme la plus puissante des up! jamais construite. Le diffuseur arrière noir mat et la sortie d’échappement chromée sont d’autres signes distinctifs typiquement GTI.

L’intérieur GTI

Les emblèmes GTI. La première GTI les arborait déjà, comme le motif classique à carreaux comprenant des rayures de couleur blanc-gris et rouge sur fond noir. Bien entendu, la partie centrale des sièges de la nouvelle up! GTI est revêtue de ce tissu, baptisé « Clark », exactement comme sur la Polo GTI et la Golf GTI.

 

Volkswagen up! GTI

 



Passionné(e) de voitures et de motos ?

Abonnez-vous à l'un de nos réseaux sociaux ci-contre et demeurez informés en temps réel de l'actualité automobile sur AutoPress

Twitter


Google+


Facebook



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remonter  

 

 


Copyright 2002-2018 (C) All Right Reserved by AutoPress - Created, Powered & Designed by Marc Lebrun
Toute utilisation ou reproduction - même partielle - du contenu de ce site sans autorisation préalable de l'éditeur est strictement prohibée et illicite